• var _gaq = _gaq || []; _gaq.push(['_setAccount', 'UA-30535001-1']); _gaq.push(['_trackPageview']); (function() { var ga = document.createElement('script'); ga.type = 'text/javascript'; ga.async = true; ga.src = ('https:' == document.location.protocol ? 'https://ssl' : 'http://www') + '.google-analytics.com/ga.js'; var s = document.getElementsByTagName('script')[0]; s.parentNode.insertBefore(ga, s); })();

La coexistence pacifique (1956-1962).

Posté par bricabraque le 15 octobre 2007

La coexistence pacifique (1956-1962). dans guerre froide / relations internationales

Rencontre entre Kennedy et Khrouchtchev à l’ambassade américaine de Vienne en 1961.

 

Staline meurt en mars 1953 et ses successeurs doivent s’affirmer dans le pays. Pour avoir les coudées franches contre les Staliniens et afin de mener à bien la déstalinisation, Khrouchtchev (seul au pouvoir à partir de 1954) cherche à améliorer les relations avec l’autre bloc. Il donne des gages de bonne volonté : fin de la guerre de Corée (1953) ; traité mettant fin à l’occupation de l’Autriche (1955).

Il veut aussi avoir un répit pour combler, et même renverser à son profit, le retard économique pris sur les Etats-Unis : c’est ce qu’il appelle,  la « coexistence pacifique ». Ce concept, élaboré par Khrouchtchev lors du XXème congrès du PCUS (février 1956) signifie la reconnaissance mutuelle entre les deux blocs. L’URSS renonce à utiliser des moyens militaires contre l’Occident. La compétition est désormais circonscrite aux domaines économique  et idéologique pacifique. La coexistence ne met donc pas fin à la guerre froide, elle l’atténue seulement.

Les 2 camps, en fait, vont dialoguer, contraints et forcés par l’ « équilibre de la terreur » : chacun prend conscience que l’autre peut le détruire. Cette « destruction mutuelle assurée » est une des raisons et manifestations majeures de la décrispation des relations Est-Ouest. 

Quelques manifestations de la coexistence pacifique:

- rencontres entre les dirigeants des 2 blocs : visites de N. Khrouchtchev à l’Ouest  (au Royaume-Uni en 1959, en France en 1960, en Autriche en 1961). - la « coexistence pacifique » se traduit, non sans arrière-pensées, par la course à l’espace, marquée au début par l’avance soviétique : Spoutnik 1, premier satellite lancé en 1957 ; vol habité de Youri Gagarine en 1961. En réaction, dépités, les Américains créent en 1959 la NASA (National Aeronautics and Space Administration) et lancent le programme Mercury. 

- lors des 2 crises de 1956 (crise de Suez ; crise de Budapest), les 2 Grands choisissent de ne pas s’affronter. Mais des crises majeures peuvent survenir (cf: crise de Berlin en 1961; crise des fusées de Cuba).

 

3 Réponses à “La coexistence pacifique (1956-1962).”

  1. ivan dit :

    la coexistenc pacifique est elle un mythe ou une realite

  2. Koné dit :

    Cmment expliquez-vous la coexistence pacifique?

  3. régis fallé dit :

    coexistence pacifique:un ère de compromis, période de stabilité et de paix contrarié par des conflits périphériques .

Laisser un commentaire

 

dartagnan |
D A T A F O R U M |
Génération Citoyenne |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | machinesabois
| 1954-1962 : "Hed Thnin !"
| Elayam.3 ا...