• var _gaq = _gaq || []; _gaq.push(['_setAccount', 'UA-30535001-1']); _gaq.push(['_trackPageview']); (function() { var ga = document.createElement('script'); ga.type = 'text/javascript'; ga.async = true; ga.src = ('https:' == document.location.protocol ? 'https://ssl' : 'http://www') + '.google-analytics.com/ga.js'; var s = document.getElementsByTagName('script')[0]; s.parentNode.insertBefore(ga, s); })();

CEE (1957-1992) et Euratom.

Posté par bricabraque le 23 novembre 2007

CEE (1957-1992) et Euratom. dans notions et définitions drapeau

Le drapeau européen: 12 étoiles dorées sur fond bleu (12 symbole de perfection, de plénitude et d’unité)

Après l’échec de le CED, les six de la CECA décident que la relance européenne passera par la voie économique (conférence de Messine en 1955). Le 25 mars 1957, le traité de Rome institue une Communauté Economique Européenne (CEE) ou Marché Commun et une Communauté européenne de l’énergie atomique ou Euratom. Les six Etats déjà membres de la CECA signent le traité: France, RFA, Italie, Belgique, Pays-Bas et Luxembourg.

La CEE se fixe comme premier objectif (terme prévu pour 1970) de supprimer les droits de douane entre les pays membres et d’établir un tarif extérieur commun (TEC). Dès 1968, l’union douanière est réalisée: les droits de douane sur les produits industriels disparaissent au sein des Six, un TEC est mis en place vis-à-vis des pays tiers. Cett union douanière permet une progression sensible des échanges des Six.

Mise en place de politiques communautaires.

Une Politique Agricole Commune (PAC) se met en place à partir de 1962, la France en sera la grande bénéficiaire (trois grands objectifs de cette PAC: garantir la sécurité des approvisionnements, assurer des prix stables aux consommateurs et un niveau de vie équitable aux agriculteurs, tout en donnant la préférence aux denrées venant de la Communauté). Longtemps, cette PAC reste la seule politique communautaire de la CEE, jusqu’à ce que soit définie une politique régionale en 1975. Le Fonds européen de développement régional (FEDER) distribuant des aides afin d’assurer le développement des régions en difficultés.

delors-eu dans Union européenne/Europe de l'est

Jacques Delors, président de la Commission européenne de 1985 à 1995, dont l’action fut décisive dans l’élaboration de l’Acte unique.

L’approfondissement de la construction européenne.

Dès lors, la CEE entre dans une nouvelle phase d’approfondissement: l’organisation tend vers une véritable union économique avec l’élimination progressive des barrières juridiques, fiscales, administrativesexistant encore chez les Six.

En mars 1979, lesEtats de la CEE (à l’exception du RU) instituent un Système monétaire européen (SME) pour limiter la fluctuation entre les monnaies nationales. Une monnaie commune se met en place, l’ECU, mais elle reste limitée aux échanges bancaires.

Le vote de l’Acte unique, en 1986, constitue une étape décisive, équivalente au traité de Rome. Il permet la réalisation d’un grand marché unifié, le Marché unique (plus seulement une simple union douanière), sans obstacles à la libre circulation des personnes, des marchandises et des capitaux (il devra être réalisé au plus tard le 1er janvier 1993). Il étend le traité de Rome aux domaines de la recherche et de l’environnement.

signature-4

Signature du traité de Maastricht

Enfin, le traité de Maastricht signé en 1992, complète l’Acte unique et entre en vigueur en 1993. Il présente deux grands volets:

- il entend relancer la construction politique de l’Europe. Le changement de nom de l’organisation témoigne de cette ambition. Le terme « Union » décrit des liens plus solides que ceux d’une « Communauté », enfin l’adjectif restrictif « économique » disparaît. L’Union européenne remplace donc la CEE. Une citoyenneté européenne est définie.

- la mise en place d’une monnaie unique est décidée. L’ECU (qui devient « l’euro » en 1999) doit devenir la monnaie unique de l’organisation au plus tard en 1999.

Les élargissements successifs.

Deux critères essentiels doivent être remplis afin de pouvoir adhérer à la CEE: le respect de la démocratie et l’adoption des « règles » du capitalisme libéral.

Le Royaume-uni, très attaché à ses liens avec le Commonwealth refuse l’union douanière. En 1959, il fonde même l’AELE (Association européenne de libre-échange) avec le Danemark, l’Autriche, la Suisse, la Norvège, la Suède… Cette tentative est un échec et dès 1961, le RU présente sa candidature à l’admission dans le marché commun. Le général de Gaulle utilise son veto à deux reprises (1963 et 1967), car il voit cette entrée du RU dans la CEE comme celle d’un cheval de Troie des Etats-Unis. L’adhésion du RU ne devient donc effective qu’en 1973, avec celle de l’Irlande et du Danemark.

Une fois les dictatures d’extrême droite disparues, trois Etats d’Europe du sud purent entrer dans la CEE: la Grèce (1981), puis le Portugal et l’Espagne (en 1986). Le nombre de ses membres a donc doublé (les adhésions futures se feront dans le cadre de l’Union européenne).

Les institutions européennes seront évoquées dans un futur article.

Pour compléter: voir cet épisode du dessous des cartes sur l’histoire de l’Europe.

http://www.dailymotion.com/video/3G1NdMeQuuhNrmnm7

 

Laisser un commentaire

 

dartagnan |
D A T A F O R U M |
Génération Citoyenne |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | machinesabois
| 1954-1962 : "Hed Thnin !"
| Elayam.3 ا...