• var _gaq = _gaq || []; _gaq.push(['_setAccount', 'UA-30535001-1']); _gaq.push(['_trackPageview']); (function() { var ga = document.createElement('script'); ga.type = 'text/javascript'; ga.async = true; ga.src = ('https:' == document.location.protocol ? 'https://ssl' : 'http://www') + '.google-analytics.com/ga.js'; var s = document.getElementsByTagName('script')[0]; s.parentNode.insertBefore(ga, s); })();

L’épuration (de juin à l’automne 1944).

Posté par bricabraque le 24 février 2008

L'épuration (de juin à l'automne 1944). dans Mémoires de la Seconde guerre mondiale. mire_pendaison 

L’épuration sauvage frappe la France durant tout l’été 1944. Les lynchages et exécutions sommaires seront fréquents.

Avec l’avénement du régime de Vichy, Pétain offre une revanche aux héritiers des ligues d’extrême droite des années 1930. Dans le contexte de l’humiliation de juin 1940, il instaure un régime antirépublicain qui se maintient au pouvoir jusqu’au débarquement allié. Durant ces 4 années, il mène une politique de collaboration avec l’Allemagne nazie. Or, en quelques jours, ce régime est balayé. Le personnel vychiste et ses soutiens actifs se fuient ou se cachent, tandis que ceux considérés la veille encore comme des terroristes (les gaullistes et les résistants de l’intérieur) reprennent les rênes du pouvoir avec pour mission première de restaurer l’ordre républicain dans le pays.

  -a) L’Epuration sauvage :

 Les rancoeurs et les haines accumulées au cours de ces 4 années ressurgissent avec vigueur une fois le pays libéré. L’épuration qui se met en place à partir de juin 1944 vise à châtier les traîtres et bannir les collaborateurs des postes à responsabilité. Or, entre juin 1944 et la libération de Paris, fin août, aucune autorité véritable ne peut s’imposer dans l’hexagone. Le GPRF ne reprendra vraiment la main qu’en septembre. Entre temps, la colère et la vengeance se donnent libre cours et éclatent à l’encontre des miliciens, membres de la Légion, du Parti Populaire Français, indicateurs de la Gestapo…

 L’importance des exécutions sommaires varie considérablement d’une région à l’autre. Mais, d’une manière générale, les zones particulièrement touchées par ces violences spontanées correspondent aux grands maquis où le harcèlement des résistants par les troupes collaborationniste fut particulièrement soutenu. Des jugements sont prononcés par des tribunaux populaires et de cours martiales organisés par les Forces Françaises de l’Intérieur (FFI).

 

Les dérapages sont légions et cette épuration sauvage sert souvent d’alibi à des règlements de compte personnels. Des femmes sont tondues pour « collaboration horizontale » avec l’occupant, des maisons sont taggés de croix gammées. Ces débordements sont souvent le fait de « résistants de la veille », soucieux de faire preuve d’un zèle qu’on ne leurs connaissait pas face à l’occupant quelques jours auparavant.

Cette épuration sauvage entraîne l’exécution d’environ 9 000 personnes.

 -b) L’Epuration judiciaire : 

Le GPRF entend donc substituer rapidement une épuration légale à l’épuration sauvage de l’été. Dès septembre, des tribunaux d’exception sont mis en place, les chambres civiques et la Haute cour composées de jurés issus de la résistance (ce qui pose problème en terme de partialité). Ils jugent et condamnent pour « intelligence avec l’ennemi » ou « actes nuisibles à la défense nationale ». Ces cours de justice doivent traiter 320 000 cas.

Les ¾ des verdicts condamnent à des peines d’emprisonnement ou de dégradation nationale. Le dernier quart est constitué de condamnations à mort, près de 7000 prononcés, mais en raison des très nombreuses condamnations par contumace et des grâces présidentielles, les exécutions effectives s’élèvent à 737. Parmi ceux-ci, la Haute Cour de justice condamne les hauts dignitaires de Vichy: 18 exécutions (dont Laval, Darnand); Pétain gracié par de Gaulle, finit sa vie en exil sur l’île d’Yeu. Huit condamnations aux travaux forcés à perpétuité sont prononcées.

c) Une Epuration contestable : 

L’épuration en France s’avère beaucoup plus clémente que celle pratiquée dans les pays voisins (Belgique, Pays Bas). Les forces indispensables à la reconstruction du pays sont épargnées: haute administration (Papon, Bousquet), militaires, milieux économiques surtout (alors que le patronat a collaboré à 80%), intellectuels (malgré le cas Brasillach). L’épuration frappe donc de manière très variable et certains thuriféraires du régime de Vichy méneront une belle carrière après 1945. Au bout du compte, les « sans grade » sont bien plus durement frappés (paysans, ouvriers).

petain dans notions et définitions

Pétain lors de son procès.

L’épuration laisse une impression de malaise: certains procès sont menés dans une ambiance passionnée et délétère comme celui de Laval (certes le personnage est détestable, mais tout individu, même le plus méprisable à droit à un procès équitable), les personnes frappées le plus durement ne sont souvent que des lampistes, alors que beaucoup de donneurs d’ordres passent entre les mailles du filet. Ce malaise explique en partie le fait que pendant longtemps l’épuration soit gommée de la mémoire collective.

laval1945

Laval lors de son procès.

En 1951 et 1953, les lois d’amnistie vident les prisons. C’est un des exemples de l’oubli et du refoulement de cette période tragique dans les consciences.

 Sources:

- Françoise Armand et Fabrice Barthélémy: « Le monde contemporain. L’histoire en terminale », Le Seuil, 2004.

- Joseph Kessel: « Jugements derniers: les procès Pétain, Nuremberg et Eichman. », Tallandier, collection Texto, 2007.

- Divers manuels de Terminale.

Conseils de lecture:

- Fabrice Virgili: »La France virile », Payot. Un livre captivant sur la tonte des femmes à la Libération.

-  Joseph Kessel: »Jugements derniers », Tallandier, collection Texto, 2007.  Les talents d’écriture de Kessel nous plonge ici dans l’atmosphère de ces trois procès.

- François Dufay« Le soufre et le moisi. La droite littéraire après 1945 : Chardonne, Morand et les hussards. »,  Perrin, 2006.

Lien utile:

- 17 novembre 1945: Pétain à l’île d’Yeu sur l’excellent blog de Vincent Pauthier.

Une Réponse à “L’épuration (de juin à l’automne 1944).”

  1. celine dit :

    Ce site est très bien et ma permit de finir mon exposé correctement.

Laisser un commentaire

 

dartagnan |
D A T A F O R U M |
Génération Citoyenne |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | machinesabois
| 1954-1962 : "Hed Thnin !"
| Elayam.3 ا...