• var _gaq = _gaq || []; _gaq.push(['_setAccount', 'UA-30535001-1']); _gaq.push(['_trackPageview']); (function() { var ga = document.createElement('script'); ga.type = 'text/javascript'; ga.async = true; ga.src = ('https:' == document.location.protocol ? 'https://ssl' : 'http://www') + '.google-analytics.com/ga.js'; var s = document.getElementsByTagName('script')[0]; s.parentNode.insertBefore(ga, s); })();

Doctrine des représailles massives et de la riposte graduée.

Posté par bricabraque le 9 octobre 2008

Doctrine des représailles massives et de la riposte graduée. dans guerre froide / relations internationales President_Eisenhower_and_John_Foster_Dulles_in_1956 

Dwight Eisenhower et John Foster Dulles.

* John F. Dulles, le secrétaire d’Etat du président Dwight D. Eisenhower, élabore cette doctrine stratégique en 1952.  En cas d’agression du camp soviétique envers le bloc de l’ouest, les Etats-Unis se réservent le droit de répondre massivement et immédiatement à cette menace, par tous les moyens, y compris des armes nucléaires. A partir de 1962, cette doctrine est remplacée par celle de la doctine graduée.  

viet4 dans notions et définitions

Lyndon Johnson et Robert McNamara.

*La doctrine de la riposte graduée est adoptée en 1962 par l’administration Kennedy. Le secrétaire à la défense, Robert McNamara la résume dans son discours d’Ann Arbor. Les Etats-Unis calqueront leurs réactions sur celles de l’adversaire. Ils prévoient d’utiliser l’arme atomique qu’en dernier recours, après avoir épuisé toutes les autres solutions diplomatiques  ou militaires. La première application de la doctrie remonte à la crise des fusées de Cuba (en octobre 1962). Elle reste en vigueur jusqu’en 1967.

Laisser un commentaire

 

dartagnan |
D A T A F O R U M |
Génération Citoyenne |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | machinesabois
| 1954-1962 : "Hed Thnin !"
| Elayam.3 ا...