• var _gaq = _gaq || []; _gaq.push(['_setAccount', 'UA-30535001-1']); _gaq.push(['_trackPageview']); (function() { var ga = document.createElement('script'); ga.type = 'text/javascript'; ga.async = true; ga.src = ('https:' == document.location.protocol ? 'https://ssl' : 'http://www') + '.google-analytics.com/ga.js'; var s = document.getElementsByTagName('script')[0]; s.parentNode.insertBefore(ga, s); })();

Négritude

Posté par bricabraque le 28 janvier 2009

Négritude  dans colonisation 5848

Aimé Césaire.

La négritude est un mouvement d’affirmation de l’identité noire. Né à Paris dans les années 1930, en réaction à l’européocentrisme ambiant, ce mouvement a été lancé et animé par une poignée d’étudiants africains et antillais dont les plus connus sont Léopold Sédar Senghor et Aimé Césaire.

Le mouvement se développe en liaison avec le développement des études anthropologiques, en particulier celles de l’ethnologue allemand Frobenius qui publie L’Histoire de l’Afrique noire (1930). Il y affirme notamment: »l’idée du nègre barbare est une invention de l’Europe ». L’existence d’une culture africaine propre est donc affirmée au moment où les mouvements de lutte contre les métropoles émergent.

Certains historiens attribuent à Césaire la paternité du néologisme « négritude » que l’on retrouve à plusieurs reprises dans son Cahier du retour pays natal. Léopold Sédar Senghor, futur président du Sénégal contribue, lui aussi à populariser le terme (« l’ensemble des valeurs culturelles de l’Afrique noire »).Dans son esprit, il s’agit de revendiquer le fait d’être noir dans une perspective humaniste d’enrichissement de la civilisation universelle .

Pour Césaire, la négritude désigne la « conscience d’être Noir, simple reconnaissance d’un fait, qui implique acceptation, prise en charge de son destin de Noir, de son histoire et de sa culture ». Influencé par le marxisme, Césaire y voit aussi un moyen de dénoncer l’Occident et l’exploitation coloniale, qui repose, la plupart du temps sur la négation de l’identité noire (à l’instar de la politique d’assimilation que la France mène dans son Empire).

189371220070502103605063 dans décolonisations

Léopold Sédar Senghor.

Terminons par une citation de jean-Paul Sartre: « La négritude est la négation de la négation de l’homme noir ».

Sources:

- E. Melmoux et D. Mitzinmaker: « Dictionnaire d’histoire contemporaine », Nathan, Paris, 2008.

Liens:

- La négritude.

2 Réponses à “Négritude”

  1. bixx dit :

    Comme je me sens fier en cette journée d’etre NOIR du plus profond de mon etre. la NEGRITUDE, on l’a étudiée au lycée mais on n’avait pas vraiment cerné toute la portée et le contour de la question. On se contentait des explications des professeurs, émus. Mais avec le recul, aujourdh’ui je me dis que la NEGRITUDE ;plus qu’un mouvement , est un mode de vie qui ne sera jamais une simple page de l’histoire mais une attitude quotidienne et ce, a travers toutes les générations . merci de nous replonger dans cela . bonne continuation .

  2. M. Augris dit :

    Article très intéressant. A lire en écoutant la chanson d’Abd Al Malik intitulée « Césaire (Brazzaville via Oujda) » dans l’album Dante.

Laisser un commentaire

 

dartagnan |
D A T A F O R U M |
Génération Citoyenne |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | machinesabois
| 1954-1962 : "Hed Thnin !"
| Elayam.3 ا...