• var _gaq = _gaq || []; _gaq.push(['_setAccount', 'UA-30535001-1']); _gaq.push(['_trackPageview']); (function() { var ga = document.createElement('script'); ga.type = 'text/javascript'; ga.async = true; ga.src = ('https:' == document.location.protocol ? 'https://ssl' : 'http://www') + '.google-analytics.com/ga.js'; var s = document.getElementsByTagName('script')[0]; s.parentNode.insertBefore(ga, s); })();

Les accords de Bretton Woods.

Posté par bricabraque le 4 septembre 2009

Les accords de Bretton Woods. dans le monde en 1945 bretton_woods_sign-2-90d7d

Cette conférence monétaire internationale se tint aux Etats-Unis à Bretton Woods, dans le New Hampshire, du 1er au 22 juillet 1944.

Des délégués de 44 pays y ont préparé la réorganisation et la reconstruction économique du monde après la 2° guerre mondiale. Elle consacre la puissance des Etats-Unis par le biais du dollar.

stockdormondial.jpg

 

La conférence a pour mission d’éviter une nouvelle grande dépression comparable à celle des années 1930. Il faut à tout prix empêcher le désordre monétaire de s’installer et le protectionnisme qui l’accompagnerait inévitablement. La préparation de la conférence met en présence deux plans:

- l’économiste britannique John Maynard Keynes souhaitait la création d’une nouvelle monnaie internationale,

- tandis que le sécrétaire au Trésor américain Harry White entendait donner ce rôle au dollar. Cette dernière s’impose , ce qui souligne l’hégémonie américaine au sortir de la guerre (ils détiennent alors 60% du stock d’or mondial!).

hwmkm dans notions et définitions

Photo : John Maynard Keynes (à droite) parlant avec Harry Dexter White, à la Conférence de Bretton Woods, juin 1944. Crédit photo : International Monetary Fund.

* La mise en place de nouveaux systèmes monétaires.

smi.jpg

La conférence créée le Système monétaire international (SMI) qui instaure de nouveau le principe du Gold Exchange Standard des années 1920. Le SMI prévoit:

- la création du fonds monétaire international (FMI) auquel chaque pays verse une contribution qui peut lui permettre d’obtenir un crédit pour équilibrer sa balance des paiements et ainsi théoriquement éviter les dévaluations.

- la libre convertibilité des monnaies entre elles, avec le dollar comme seule monnaie convertible en or.

- un système de parité fixe entre les monnaies pouvant évoluer de plus ou moins 1%. Les dévaluations qui violent les principes du libre-échange sont donc interdites, sauf à obtenir l’accord du FMI. La BIRD, Banque internationale pour la reconstruction et le développement, est aussi créée pour accorder des prêts aux pays en développement, en accord avec le FMI.

La BIRD et le FMI deviennent des organismes affiliés à l’ONU (basés à Washington).

La création du GATT en 1947 complète le système. Ce General Agreement on Tariffs & Trade, ancêtre de l’OMC (Organisation Mondiale du Commerce) réglemente les échanges commerciaux. Il assure la prééminence des Etats-Unis qui détiennent la seule monnaie internationale.

Ce système impose les idées libérales. Selon ses défenseurs, la prospérité repose sur la libre-circulation des capitaux et des marchandises. L’URSS rejette bien-sûr ce système.

Les règles de Bretton Woods ne seront remises en cause qu’au début des années 1970.


2 Réponses à “Les accords de Bretton Woods.”

  1. otthom dit :

    article passionnant

  2. Richard Tribouilloy dit :

    Ca y est c’est la reprise des cours, finies les vacances, beau travail et bonne nouvelle année scolaire

Laisser un commentaire

 

dartagnan |
D A T A F O R U M |
Génération Citoyenne |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | machinesabois
| 1954-1962 : "Hed Thnin !"
| Elayam.3 ا...