• var _gaq = _gaq || []; _gaq.push(['_setAccount', 'UA-30535001-1']); _gaq.push(['_trackPageview']); (function() { var ga = document.createElement('script'); ga.type = 'text/javascript'; ga.async = true; ga.src = ('https:' == document.location.protocol ? 'https://ssl' : 'http://www') + '.google-analytics.com/ga.js'; var s = document.getElementsByTagName('script')[0]; s.parentNode.insertBefore(ga, s); })();

Lucian Freud.

Posté par bricabraque le 17 février 2010

Sur Samarra, J.C. Diedrich nous présente un peintre méconnu, à la différence de son patronyme.

Lucian Freud. dans coups de coeur Freud1

« -Dans la famille Freud, je voudrais le petit-fils…

– Sigmund ?

- Non, le petit-fils, Lucian, né en 1922 à Berlin. Ville qu’il a rapidement quittée pour l’Angleterre en 1933, au moment où Hitler et ses sbires antisémites prenaient le pouvoir. Jeune homme, Lucian Freud entre à l’école des arts et métiers de Londres. A ses débuts, juste avant la guerre, il peint déjà des portraits de femmes et d’hommes dans un style intégrant à la fois la technique flamande (avec le souci du détail) et les proportions et attitudes simplistes et parfois naïves des peintres surréalistes.

Le portrait de sa première femme Kathleen Garnan illustre cette double influence mais surtout la maîtrise technique du peintre  (observez par exemple les reflets du regard). » 

Lire la suite sur Samarra.

Laisser un commentaire

 

dartagnan |
D A T A F O R U M |
Génération Citoyenne |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | machinesabois
| 1954-1962 : "Hed Thnin !"
| Elayam.3 ا...