• var _gaq = _gaq || []; _gaq.push(['_setAccount', 'UA-30535001-1']); _gaq.push(['_trackPageview']); (function() { var ga = document.createElement('script'); ga.type = 'text/javascript'; ga.async = true; ga.src = ('https:' == document.location.protocol ? 'https://ssl' : 'http://www') + '.google-analytics.com/ga.js'; var s = document.getElementsByTagName('script')[0]; s.parentNode.insertBefore(ga, s); })();

Nénufar: « Marche officielle de l’Exposition coloniale » (1931).

Posté par bricabraque le 8 juillet 2011

Nénufar:

Affiche de l’exposition coloniale de 1931.

 

L’intense propagande coloniale de l’entre-deux-guerres développe une imagerie teintée d’exotisme et de racisme dans la publicité, au cinéma, dans la chanson. Celle-ci, fleuron de la culture de masse naissante, joue assurément un grand rôle dans l’implantation et la transmission de l’idéologie coloniale. Reflet de l’opinion, la chanson véhicule les stéréotypes de l’époque et apparaît donc comme un reflet des mentalités.
Des dizaines de morceaux ont pour thème central les colonies et les colonisés. Après avoir célébré la conquête, les chansons coloniales célèbrent plus volontiers au début du XXème siècle l’exotisme, l’érotisme, souvent sur un mode comique qui n’hésite pas à verser dans le racisme.

Aussi, à l’occasion du rassemblement de Vincennes, Alibert interprète un titre pompeusement sous-titré « Marche officielle de l’Exposition Coloniale » et intitulé Nénufar. Ce nom ridicule est celui d’un Africain caricaturé, « joyeux lascar » et forcément « rigolard » qui se promène « nu comme un ver« . La chanson décrit un personnage stupide (« C’est aux pieds qu’il mettait ses gants« ) venu découvrir la capitale.

 

Lire l’intégralité sur l’histgeobox

Publié dans colonisation, France politique, L'HISTGEOBOX / musique et politique, Racisme / Ségrégation EU | 1 Commentaire »

Ode au Maréchal.

Posté par bricabraque le 18 juin 2011

Ode au Maréchal. dans France politique 13045-15

Sous le régime de Vichy, le chant choral est paré de toutes les vertus. Chorale de la France Nouvelle (direction de la Propagande du secrétariat à la Jeunesse). Paris, Gaumont-Palace, septembre 1941.Cliché trouvé sur Paris en images.

 

En juillet 1941 est publié Maréchal nous voilà, « l’hymne » du régime de Vichy, le chant qui illustre le mieux l’extrême personnalisation du pouvoir.

(…)

L’hymne vichyste loue jusqu’à l’écœurement les mérites du chef . Les jeunes auxquels s’adressent la chanson (« nous voilà ! ») se prosternent devant l’ancêtre dont ils « vénèrent [les] ans » (il a 85 ans en 1941!). Omniscient, Pétain est à la fois le »sauveur de la France« , un martyr qui n’hésite pas à se sacrifier (« En nous donnant ta vie » fait référence au discours du 17 juin 1940: « Je fais à la France le don de ma personne »). C’est aussi un guide sûr qui assurera le redressement de la France grâce à sa Révolution nationale:  » Français levons la tête, Regardons l’avenir ! « , «Exaltons le travail ».

Lire la suite sur l’histegobox.

Publié dans France politique, France société et culture, L'HISTGEOBOX / musique et politique, Mémoires de la Seconde guerre mondiale. | Pas de Commentaire »

« Chanter quoi qu’il arrive. »

Posté par bricabraque le 10 juin 2011

Quelques artistes français dont Loulou Gasté ,Raymond Souplex , le chef d’orchestre d’Edith Piaf (?), Lys Gauty , ?, Edith Piaf ,Viviane Romance , Albert Prejean posent devant la Porte de Brandebourg à Berlin en août 1943 , à l’occasion d’un voyage censé promouvoir la chanson française. (pour en savoir plus)

 

Sur l’histgeobox, nous nous intéressons à la chanson de variétés et ses interprètes en France pendant la seconde guerre mondiale. Une question cruciale se pose alors. Doit-on garder le silence ou au contraire continuer à chanter, composer?

 

A lire sur l’histgeobox.

Publié dans France politique, L'HISTGEOBOX / musique et politique, Mémoires de la Seconde guerre mondiale. | Pas de Commentaire »

17 octobre 1961

Posté par bricabraque le 24 mai 2011


 17 octobre 1961 dans Algérie
Mes camarades de l’histgeobox, secondés par Nathanaël, reviennent sur ce qui s’est passé à Paris, en pleine Guerre d’Algérie, le 17 octobre 1961. A partir du morceau « 17 octobre » du rappeur Médine, VServat nous fait le récit de cette journée et évoque la manière dont sa mémoire a évolué dans le temps jusqu’à aujourd’hui.

Rendez-vous sur l’histgeobox pour lire la suite.

Publié dans Algérie, décolonisations, France politique, L'HISTGEOBOX / musique et politique | Pas de Commentaire »

Quand les baby boomers entrent en adolescence.

Posté par bricabraque le 31 mars 2011

http://4.bp.blogspot.com/-YEkTvAUYDdw/TXixXHsVdeI/AAAAAAAABP8/3EaUKrWtofs/s1600/02-Salut-Les-Copains.jpg

Au cours des années 1950, la hausse de la natalité, du temps libre et du pouvoir d’achat des adolescents constituent autant de facteurs permettant l’émergence de la jeunesse comme acteur social et culturel. Comme jamais auparavant , les jeunes se distinguent de leurs parents. Nous nous intéresserons ici plus particulièrement au phénomène yéyé dont l’apparition s’explique, entre autres, par l’existence d’un public potentiel conséquent, par la prise de conscience de ce marché par les acteurs économiques (industrie du disque avec l’apparition du microsillon, l’émission Salut Les Copains sur Europe N°1…) en lien avec l’essor des médias de masse.

Lire la suite sur l’histgeobox consacré au titre « l’idole des jeunes » de Johnny Hallyday.

 

 

Publié dans 1968, France politique, France société et culture, L'HISTGEOBOX / musique et politique | 1 Commentaire »

Blain et Lanzac: « Quai d’Orsay »

Posté par bricabraque le 10 mars 2011

Blain et Lanzac:

Sur Samarra, Etienne Augris nous présente la BD Quai d’Orsay, scénarisée par Christophe Blain et Abel Lanzac et dessinée par Blain. « Les deux auteurs rendent superbement les limites de l’action politique à l’heure de la communication. Quel est le rôle du Ministre des Affaires étrangères sous la Vème République ? Quelle est la place de la France dans le monde ? »

Lire quelques éléments de réponse dans la suite de l’article sur Samarra.

Publié dans France politique, Lire-écouter-voir., SAMARRA | Pas de Commentaire »

L’affiche rouge.

Posté par bricabraque le 26 février 2011

La participation des étrangers et des immigrés dans la Résistance fut longtemps minorée. Plusieurs éléments expliquent cette situation: dans le contexte troublée de 1939, les étrangers fixés en France ont tendance à taire leurs origines. En outre, de nombreux réfugiés politiques, ayant participé à la Résistance dans le cadre de la lutte antifasciste, regagnent leurs pays à la Libération. Enfin, la Résistance tente de faire vibrer avant tout la fibre patriotique et craint de prêter le flanc à la propagande vichyssoise prompte à dénoncer l’influence pernicieuse des étrangers au sein des organisations clandestines. Pourtant, qu’il s’agisse d’anciens des Brigades internationales, d’exilés antinazis allemands et autrichiens, de prisonniers de guerre soviétiques, d’Italiens antifascistes, de réfugiés républicains espagnols, l’engagement actif des étrangers dans la Résistance doit être réévalué.

L'affiche rouge. dans France politique afficherouge-3

Pour beaucoup la résistance s’impose comme une nécessité autant qu’un choix et prolonge les combats entamés avant guerre au sein des Brigades internationales ou au début du conflit pendant la campagne de France (100 000 étrangers incorporés dans l’armée française). Les républicains espagnols par exemple comptent parmi les premières victimes du régime de Vichy qui les considère comme des « rouges » à neutraliser grâce aux internements dans des camps de main d’œuvre immigrée ou en les envoyant travailler en Allemagne, voire en les déportant (8000 à Mauthausen). On compte parmi ces résistants de nombreux juifs, étrangers mais aussi Français, rapidement convaincus de la nécessité de la lutte contre un régime antisémite qui épaule avec zèle l’Occupant dans sa politique de persécution. Il en va de même pour les Arméniens, hantés par le souvenir du génocide perpétré par les autorités ottomanes au cours de la grande guerre. Nombre d’immigrés se dotent d’organisations nationales propres à l’instar des Polonais du Nord de la France (POWN, PKWN) ou des Espagnols dans le Sud Ouest (UNE). Beaucoup d’autres s’engagent auprès d’organisations résistantes françaises, en particulier au sein des FTP-MOI (Main d’œuvre immigrée) communistes.

Ce groupe sera décimé par les forces par la traque des polices françaises et allemandes, mais leur mémoire reste bien vivante, en particulier grâce à l’affiche rouge, à laquelle nous nous intéressons sur l’histgeobox.


Publié dans France politique, France société et culture, L'HISTGEOBOX / musique et politique, Mémoires de la Seconde guerre mondiale. | Pas de Commentaire »

8 janvier 1996: mort de François Mitterrand.

Posté par bricabraque le 9 janvier 2011

8 janvier 1996: mort de François Mitterrand. dans actualité mitterrand-grand

Il y a tout juste quinze ans, le président Mitterrand disparaissait.

Nous vous en parlions il y a quelques mois sur l’histgeobox  grâce à une très belle chanson de Jean-Louis Murat au titre évocateur: « le coup de Jarnac ».

A lire ici.

 

Publié dans actualité, France politique, L'HISTGEOBOX / musique et politique | Pas de Commentaire »

La chanson de Craonne.

Posté par bricabraque le 30 novembre 2010

La chanson de Craonne. dans France politique craonne_manuscrite

Reproduction d’un fragment de lettre [1917) comprenant deux versions de la Chanson de Craonne (avec l’aimable autorisation du CRID 14-18).

 
La chanson de Craonne s’est progressivement imposée aux yeux de nos contemporains comme la chanson emblématique de la grande guerre. Elle jouit d’une aura particulière et des légendes tenaces continuent à courir sur son compte. D’aucuns affirment, alors qu’aucune source ne l’atteste, que les autorités militaires françaises auraient promis une forte récompense à quiconque dénoncerait l’auteur du morceau. Autre idée reçue, la Chanson aurait été interdite de diffusion sur les ondes jusqu’à une date récente. Or il n’en est rien!

 

La genèse de ce document de l’oralité, multiple et malléable est à découvrir sur l’histgeobox.

Publié dans France politique, France société et culture, L'HISTGEOBOX / musique et politique | 2 Commentaires »

Dansons la Ravachole…

Posté par bricabraque le 7 juin 2010

Dansons la Ravachole... dans France politique 69

La musique populaire et les chansons deviennent un enjeu important au XIXè. En 1896, le syndicaliste révolutionnaire Fernand Pelloutier invite ainsi les artistes à combattre  la société bourgeoise: « Poètes et musiciens, lancez les strophes vibrantes qui éveilleront dans l’âme des humbles l’impatience de leur servage, et, aux heures trop fréquentes du découragement, renouvelleront l’ardeur des forts« . De nombreux chansonniers, favorables aux idées libertaires, composent, offrant au mouvement un très riche répertoire, sans cesse enrichi au fil des événements. Après avoir brièvement présenté quelques titres emblématiques, nous revenons sur les idées anarchistes en général, avant de nous focaliser sur les attentats qui secouent la France entre 1892 et 1894.

 Lire la suite sur Samarra.

Publié dans France politique, L'HISTGEOBOX / musique et politique, Lire-écouter-voir. | Pas de Commentaire »

123456
 

dartagnan |
D A T A F O R U M |
Génération Citoyenne |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | machinesabois
| 1954-1962 : "Hed Thnin !"
| Elayam.3 ا...