• var _gaq = _gaq || []; _gaq.push(['_setAccount', 'UA-30535001-1']); _gaq.push(['_trackPageview']); (function() { var ga = document.createElement('script'); ga.type = 'text/javascript'; ga.async = true; ga.src = ('https:' == document.location.protocol ? 'https://ssl' : 'http://www') + '.google-analytics.com/ga.js'; var s = document.getElementsByTagName('script')[0]; s.parentNode.insertBefore(ga, s); })();
  • Accueil
  • > guerre froide / relations internationales

« Le jour de la mort de Kennedy. »

Posté par bricabraque le 31 mai 2011

L’assassinat de John F. Kennedy le 22 novembre 1963 bouleverse une Amérique majoritairement attachée à son président. Une terrible onde de choc déferle sur le pays et le monde entier. Presque instantanément, les chaînes de télévision interrompent leurs programmes pour diffuser la nouvelle. Sur CBS, le journaliste vedette, Walter Cronkite, ému, retire ses lunettes et reste sans voix avant de se reprendre (voir ci-dessus vers 5 minutes 10 après le lancement de la video) . La Une du journal Le Monde résume la situation: « A l’est, comme à l’ouest, l’assassinat de John Kennedy soulève consternation et inquiétude. »

La bourse de Wall Street connaît même un vent de panique puisque l’indice Dow Jones cède plus de vingt points.

Caroline et John Jr, les enfants du président s’ébattent joyeusement dans le bureau ovale de la Maison Blanche. [Cecil Soughton 1962]

Quatrième président américain en exercice assassiné, John F. Kennedy est à n’en pas douter le plus pleuré, à la fois en tant que chef d’état, mais aussi comme s’il s’agissait d’un membre de la famille. Dès ses débuts en politique, les grands médias en ont fait leur chouchou, multipliant les reportages complaisants sur la famille Kennedy. JFK se forge ainsi une image de play boy, père attentionné de deux adorables enfants. La première dame devient rapidement une icône de la mode, incarnant la quintessence du bon goût. Les journaux et magazines populaires, en particulier LIFE, qui diffuse à près de 8 millions d’exemplaires chaque semaine, consacrent de nombreuses couvertures à cette famille idéale… La maison du clan, sise à proximité du cap Cod, est investie en permanence par des journalistes amis. Pour beaucoup il s’agit donc presque d’un deuil personnel.

 

Lire la suite de l’article sur l’histgeobox.

 

Publié dans guerre froide / relations internationales, L'HISTGEOBOX / musique et politique, modèle américain | Pas de Commentaire »

Liens utiles sur la guerre froide.

Posté par bricabraque le 5 octobre 2010

* Les grandes phases de l’affrontement:

- La guerre froide.

- La coexistence pacifique (1956-1962).

- La détente (1962-1975). 

- Doctrines des représailles massives et de la riposte graduée.

 

* La guerre froide est un affrontement idéologique, mais aussi une compétition scientifique, sportive:

- La course aux étoiles.

- Le boycott aux Jeux Olympiques.

- Jeux Olympiques et politique.

 

 

* Les crises de la guerre froide:

- Le blocus de Berlin (juin 1948-mai 1949). 


- La construction du Mur de Berlin (13 août 1961).


Liens utiles sur la guerre froide. dans guerre froide / relations internationales
 

Kennedy en visite à Berlin-Ouest en juin 1963. Juché sur une plate-forme il regarde de l’autre côté du mur. C’est à l’occasion de ce voyage que le président américain prononce un discours au balcon de la mairie de Schöneberg à Berlin Ouest, le 26 juin 1963: “Tous les hommes libres, quel que soit l’endroit où ils vivent, sont des citoyens de Berlin, et, en tant qu’homme libre, je suis fier de dire: Je suis Berlinois. Ich bin ein Berliner“.

 


- un blues de J.B. Lenoir sur la guerre de Corée (1950-1953).

- Une chanson hypnotique du colonel Bagshot sur la guerre de six jours (1967).

- Deux skas consacré à la crise des fusées de Cuba (en 1962) et à Fidel Castro.

- Morceau de François Béranger sur le printemp de Prague (1968), puis la répression du mouvement par les troupes du pacte de Varsovie.

 

- Le “Washington bullets” des Clash évoquent la mainmise des Etats-Unis sur l’Amérique latine (Nicaragua, Chili) au cours de la guerre froide, mais aussi l’expanionnisme soviétique en Asie centrale (Afghanistan).

* Divers:

- ”La java des bombes atomiques”, une chanson très drôle de Boris Vian sur la guerre nucléaire et “l’équilibre de la terreur“.

- L’Ostpolitik de Willy Brandt.

- L’histoire mouvementée de l’hymne soviétique.

Rock et guerre froide.

Publié dans guerre froide / relations internationales | Pas de Commentaire »

Une visite de Liverpool et de Berlin en compagnie de David Bowie et des Beatles.

Posté par bricabraque le 28 septembre 2010

« Loca Virosque Cano », (« Je chante les lieux et les hommes »), inspiré du premier vers de l’Enéide de Virgile, est le titre d’une nouvelle rubrique de l’Histgeobox.Véronique Servat l’inaugure avec deux beaux articles. Je lui laisse le soin de les présenter ci-dessous:

Une visite de Liverpool et de Berlin en compagnie de David Bowie et des Beatles. dans guerre froide / relations internationales bowieberlinwall

Bowie période berlinoise (1976-1979), devant le Mur.

 

« Le premier lieu mis en chanson est Liverpool, grand centre portuaire du nord ouest de l’Angleterre évoquée de façon tout à fait différente par ceux qui constituaient la colonne vertébrale des Beatles. Ce sont « Penny Lane » de Paul MacCartney et « Strawberry Fields Forever » de John Lennon, sortis en 1967 sur un inoubliable 45 tours de légende, qui nous servent de guides pour découvrir les quartiers périphériques de la ville. »

Direction Liverpool sur l’histgeobox.

 

« Ensuite, direction Berlin-ouest du temps de la guerre froide donc, lorsque cette partie de la ville devint une île cernée par l’occupation et l’influence soviétique. C’est un David Bowie venu chercher la rédemption et qui découvre en cette ville déchirée mais à l’ambiance et au passé riche, un terreau créatif unique qui nous sert de guide. Avec « Heroes », sorti en 1977, et ce qui entoure sa composition il nous promène du quartier de Schöneberg à la Potsdamer Platz, au pied du mur où se trouve les légendaires studios Hansa, dans les bars et les clubs du Berlin des années 70. »

 

Direction Berlin sur l’histgeobox .

Publié dans guerre froide / relations internationales, L'HISTGEOBOX / musique et politique, Union européenne/Europe de l'est | Pas de Commentaire »

La naissance de la guerre froide.

Posté par bricabraque le 16 septembre 2010

Vous trouverez sur le blog plusieurs articles consacrés à la guerre froide (liens ci-dessous):

La naissance de la guerre froide. dans guerre froide / relations internationales

Le mur coupe en deux la ville de Berlin et empêche toute communication d’un secteur à l’autre.

 

* De la Grande Alliance à la guerre froide:

- Endiguement (containment).

- La doctrine Jdanov et le Kominform.

- Le Jdanovisme.

- Le modèle totalitaire stalinien s’étend à l’Europe.


* Documents utiles:

- Fiche sur le vocabulaire sur la mise en place des blocs.

- Bipolarisation (deux blocs face à face).

- Un schéma sur les deux blocs.

 

* En musique…

- ”La java des bombes atomiques”, une chanson très drôle de Boris Vian sur la guerre nucléaire et “l’équilibre de la terreur“.

Publié dans guerre froide / relations internationales, L'HISTGEOBOX / musique et politique, le monde en 1945 | Pas de Commentaire »

Ressources pour réviser le Bac STG d’histoire géo.

Posté par bricabraque le 2 juin 2010

2f3e1136138bd6d9landing.jpg

Paris, le 24 Mai 1968 (Bill Ray pour Life).

 

* Quelques conseils pour préparer l’examen.

* Des fiches de révision et des liens utiles ici.

* Les sujets du Bac d’HG tombés à Pondichéry cette année (en PDF).

* Les thèmes d’étude:

- Un grand commerce mondial: le café.

-  la Chine

- L’Algérie depuis 1962.

- Un des aspects du thème sur la jeunesse: le festival de Woodstock / Vie et mort du mouvement hippie / le monde en 1968.-

De nombreux aspects du programme en musique.

Publié dans 1968, Algérie, bac 2011, décolonisations, France politique, France société et culture, guerre froide / relations internationales, mondialisation, TCFE | Pas de Commentaire »

L’Histgeobox: l’Histoire géographie au lycée en chansons.

Posté par bricabraque le 9 avril 2010

L'Histgeobox: l'Histoire géographie au lycée en chansons. dans 1968 g2193

Index par interprète.

 

Le programme d’histoire en musique.

Réflexion collective sur l’histoire: Rocé: « des problèmes de mémoire ».

I – Le monde de 1945 à nos jours Introduction : le monde en 1945

1- De la société industrielle à la société de communication

2- Les grands modèles idéologiques et la confrontation Est-Ouest jusqu’aux années 1970 * Les limites du modèle américain et notamment la lutte pour les droits civiques:

Une proposition de séquence que nous avons publiée dans le labo des clionautes

a. La question noire

b. Pacifisme, chansons contre la guerre du Vietnam.

c. Une jeunesse avide changements. Contestation étudiante dans les 1960′s.

d. Les laissés pour compte du rêve américain.

e. Sur les atteintes aux droits fondamentaux.

* La guerre froide et ses prolongements: 165. Billy Joel: »we didn’t start fire ». Les paroles de Billy Joel énumèrent personnages et évènements de 1949 à 1989. Tout cela s’avère donc très utile pour… réviser !

3- Le Tiers-Monde : indépendances, contestation de l’ordre mondial, diversification Néocolonialisme, dictature,… :

De la colonisation aux indépendances :

3- À la recherche d’un nouvel ordre mondial depuis les années 1970

II- L’Europe de 1945 à nos jours 1- L’Europe de l’Ouest en construction jusqu’à la fin des années 1980

2. L’Europe des démocraties populaires.

3- Les enjeux européens depuis 1989

III – La France de 1945 à nos jours 1- Bilan et mémoires de la Seconde Guerre mondiale

2- L’évolution politique

3- Économie, société, culture

4- La France dans le monde

Si vous avez des suggestions de titres, n’hésitez pas à le dire en commentaire.

________________________

Le programme de géographie en musique.
I – Un espace mondialisé

1- Mondialisation et interdépendances

2- Autres logiques d’organisation de l’espace mondial

II – Les trois grandes aires de puissance dans le monde

1 – L’Amérique du Nord

*Les États-Unis : la superpuissance

* La façade atlantique de l’Amérique du Nord

- Molotov: « Frijolero ». Un titre choc sur les relations complexes et ambigües entre Américains et Mexicains.

- Lila Downs: « El bracero fracasado ». cette chanson narre le parcours d’un migrant mexicain clandestin aux Etats-Unis.

 

2 – L’Union européenne

* La puissance économique de l’Union européenne

- 123. Raphaël: « Schengen ». Comme son nom l’indique, cette chanson s’intéresse à liberté de circulation au sein de l’espace Schengen.

* L’Europe rhénane

 

3 – L’Asie orientale

*Une aire de puissance en expansion

*La mégalopole japonaise

 

III – Des mondes en quête de développement

1- Unité et diversité des Sud

2- Une interface Nord/Sud l’espace méditerranéen :

164. Dick Annegarn: »Patera ». Zoom sur les flux de clandestins en Méditerranée, à partir d’un morceau de Dick Annegarn.

 

3- Un État et un espace en recomposition : la Russie.

*Juin approche, donc révisions… : 11. La chanson du dimanche: »Bac ABCD »

 

Si vous avez des suggestions de titres, n’hésitez pas à le dire en commentaire.

 

Le programme de seconde et de première en musique.

 

Publié dans 1968, Afrique, Algérie, Amérique latine / centrale, Asie, colonisation, décolonisations, documents audio, France politique, France société et culture, Géo: Etats-Unis/Amérique du nord, géographie, guerre froide / relations internationales, L'HISTGEOBOX / musique et politique, le monde en 1945, Méditerranée, Mémoires de la Seconde guerre mondiale., modèle américain, Modèle soviétique/démocraties populaires, mondialisation, nouvel ordre mondial?, protest, Racisme / Ségrégation EU, sud, Union européenne/Europe de l'est | Pas de Commentaire »

Le blues du sénateur McCarthy.

Posté par bricabraque le 8 mars 2010

 

Le blues du sénateur McCarthy. dans guerre froide / relations internationales

Joseph McCarthy en mai 1954.

 

Avec l’installation du monde de l’après-guerre dans la guerre froide, les Etats-Unis sont pris d’une véritable peur des « rouges », confinant souvent à la paranoïa. En 1947, au début de la guerre froide, Truman lance une enquête sur les fonctionnaires américains afin de vérifier s’ils cautionnent ou non les idées communistes.

 

Les craintes s’amplifient avec le blocus de Berlin et la guerre de Corée. Le sénateur républicain du Wisconsin, Mac Carthy mène ces campagnes contre l’infiltration communiste dans l’administration américaine. Il lance une « chasse aux sorcières ».

 

Sur l’Histgeobox, nous revenons sur la traque des « rouges » grâce à deux chansons. A découvrir ici.

Publié dans guerre froide / relations internationales, L'HISTGEOBOX / musique et politique, protest | Pas de Commentaire »

Du nouvel ordre mondial au désordre intégral.

Posté par bricabraque le 2 décembre 2009

* Nouvel ordre mondial.
L’expression a été utilisée lors d’un discours prononcé au Congrès américain le 11 septembre 1990 par le président George H.W. Bush, au lendemain de la guerre du Golfe. Alors que la guerre froide vient de s’achever, les Etats-Unis affichent leur volonté d’imposer un nouvel ordre mondial fondé sur une autorité retrouvée de l’ONU et sur le respect des libertés et des droits de l’homme.

Du nouvel ordre mondial au désordre intégral. dans guerre froide / relations internationales

Bush fils et père à la une de Time.

 

C’est au Moyen Orient que George Bush entend poser les fondements de ce nouvel ordre mondial. Dans la région, il se fixe plusieurs objectifs qui résument bien son projet: « mettre sur pied des accords de sécurité mutuelle« , « contrôler la prolifération des armes de destruction massive et des missiles utilisés pour les envoyer« ,  » créer de nouvelles conditions pour la paix » [fondées sur les résolutions] du Conseil de sécurité des Nations unies« , « favoriser le développement économique pour le bien du progrès et de la paix« . Le nouvel ordre mondial constitue une reprise des principes wilsoniens et traduit la puissance des Etats-Unis, désormais élevés au rang de « gendarme du monde ».

* Le nouveau désordre mondial.

Les attentats du 11 septembre 2001 ont de lourdes conséquences internationales. Les Etats-Unis considèrent en effet cette attaque comme une déclaration de guerre. Les Européens, quant à eux, y voient davantage le paroxysme du terrorisme international (il faut dire qu’ils sont touchés depuis 20 ans par des actes terroristes). Les attentats sont suivis par les interventions américaines en Afghanistan (automne 2001) et en Irak au printemps 2003. Lors de cette seconde opération, les Etats-Unis privilégie l’unilatéralisme, en intervenant hors du cadre de l’OTAN et sans l’aval de l’ONU. Il s’agit ici d’un virage important qui rompt avec la tradition internationaliste chère à Woodrow Wilson.

Les artisans de cette stratégie périlleuse sont les néoconservateurs, omniprésents dans l’entourage de Geoge W. Bush. Les attaques provoquent ainsi une crise au sein de l’Alliance atlantique. Le cavalier seul américain marginalise considérablement ses membres et ses structures. Plus grave sans doute, les Etats-Unis interviennent en Irak sans l’aval de l’ONU, fragilisant un peu plus l’institution. L’invasion irakienne met aussi à jour les divisions qui minent l’Union européenne et son incapacité à parler d’une seule voix sur la scène internationale. D’un côté, on retrouve la Grande Bretagne, l’Espagne, l’Italie, mais aussi les pays d’Europe centrale et orientale qui soutiennent et participent à l’intervention américain. De l’autre, la France et l’Allemagne s’opposent à cette décision unilatérale, ce qui fera dire à Donald Rumsfeld, le secrétaire à la défense de George W. Bush (de 2001 à 2006), qu’il s’agissait là de la « vieille Europe« . 

4105-1 dans notions et définitions

George W sur les ruines du World Trade Center le 24 septembre 2001.

 

Les attentats du 11 septembre 2001 confortent le président américain dans sa fonction. Elu d’extrême justesse en janvier 2001, il parvient à grouper une majorité de ses concitoyens derrière lui (il se fait réélire très facilement en 2004), un peu à l’image de ce qui s’était produit après l’attaque japonaise sur Pearl Harbor en 1941. Surtout, ces attaques ne constituent que le prélude d’une série d’attentats particulièrement meurtriers (Bali en 2002, Madrid, Londres en 2005). Jouant sur la peur et l’amalgame, l’administration Bush impose le Patriot Act, qui entraîne un recul net des libertés publiques. Cette loi adoptée en octobre 2001 permet ainsi les écoutes téléphoniques, les fouilles secrètes d’appartements, la consultation des fichiers d’entreprises ou d’universités. Enfin, elle autorise l’administration américaine à garder en détention pour une durée indéterminée les étrangers. Le droit international est ainsi malmené comme le prouvent par exemple les conditions de détention des prisonniers enfermés à Guantanamo, une base américaine située sur l’île de Cuba ou encore la mise en place de prisons secrètes dela CIA dans de nombreuses régions de la planète.

La nouvelle administration mise en place par Obama entend rompre avec cette conception des relations internationales comme le prouve l’ouverture d’un dialogue avec les ennemis des Etats-Unis (l’Iran par exemple).

 

Sources:

- E. Melmoux et D. Mitzinmacker: « dictionnaire d’histoire contemporaine », Larousse, 2008.

Liens:

- Schémas sur les relations internationales depuis la fin de la guerre froide.

 

Publié dans guerre froide / relations internationales, notions et définitions, nouvel ordre mondial? | Pas de Commentaire »

Documents utiles: la fin de la guerre froide (1975-1991) et le nouvel ordre mondial.

Posté par bricabraque le 10 novembre 2009

 

Bien connaître les notions importantes sur la guerre froide finissante:

- Le scandale du Watergate.

- La politique des bons sentiments.

- La guerre fraîche.

- La doctrine Reagan.

Documents utiles: la fin de la guerre froide (1975-1991) et le nouvel ordre mondial. dans guerre froide / relations internationales

Ronald Reagan en 1966.

 

* sur le nouvel ordre mondial:

- La révolution islamique iranienne (1979).

- Les guerres d’Afghanistan (1979-1988 et depuis 2001).

- Les Khmers rouges.

- Fondamentalisme musulman et islamisme.

- Al Qaida.

- Le génocide rwandais.

- vers une justice internationale?

 dans L'HISTGEOBOX / musique et politique

La une du Time lors de la prise d’otages à l’ambassade des Etats-Unis à Téhéran.

* En chansons:

- « Born in the USA » de Bruce Springsteen sur les difficiles retours au pays pour les vétérans de la guerre du Vietnam.

- Nineteen, retour au Vietnam en 1985 Une chanson sur l’après Vietnam et ses conséquences sur la société américaine.

- Clash : « Washington bullets ». Avec ce titre, Joe Strummer, le leader du groupe, dénonce l’impérialisme américain, soviétique ou chinois et leurs interventions dans de nombreux pays du Tiers-Monde ou non-alignés.

- Colonel Bagshot: « Six days war ». Chanson de colonel Bagshot consacrée à la guerre des Six-Jours, un tournant fondamental de l’histoire contemporaine dont on a encore du mal à mesurer toutes les conséquences.

- DDT : « Не стреляй! » (« Ne tire pas ! ») (1980). La chanson “Nye streliai !” (”Ne tire pas !”) écrite en 1980 par le groupe de rock soviétique DDT revient sur la guerre d’Afghanistan qui devint vite un véritable désastre pour les Soviétiques.

- En 1990, c’est l’heure de la « conscientisation… Sur le traitement médiatique de la guerre du Golfe.

- Keny Arkana : « Ordre mondial » Le nouveau désordre mondial vu par la rappeuse antimondialiste Kenny Arkana.

 

 

Publié dans guerre froide / relations internationales, L'HISTGEOBOX / musique et politique, notions et définitions, nouvel ordre mondial? | Pas de Commentaire »

L’Allemagne de l’Est au temps de la Stasi.

Posté par bricabraque le 5 novembre 2009

L'Allemagne de l'Est au temps de la Stasi. dans guerre froide / relations internationales BiermannAptGroup264pxh

Groupe de dissidents dans l’appartement de Wolf Biermann (qui tient une guitare). A gauche, on distingue le physicien Robert Havemann.

 

Dans sa chanson « Die stasi ballade », le chanteur Wolf Biermann dépeint avec brio le quotidien de nombreux Est-Allemands, surveillés et contrôlés par la redoutable police politique, connue sous le nom de Stasi.

Pour en savoir plus sur le quotidien des citoyens est-allemands surveillés par cette redoutable police politique, allez faire un tour sur l’histgeobox.

Publié dans guerre froide / relations internationales, L'HISTGEOBOX / musique et politique, Modèle soviétique/démocraties populaires, protest | Pas de Commentaire »

12345...13
 

dartagnan |
D A T A F O R U M |
Génération Citoyenne |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | machinesabois
| 1954-1962 : "Hed Thnin !"
| Elayam.3 ا...