• var _gaq = _gaq || []; _gaq.push(['_setAccount', 'UA-30535001-1']); _gaq.push(['_trackPageview']); (function() { var ga = document.createElement('script'); ga.type = 'text/javascript'; ga.async = true; ga.src = ('https:' == document.location.protocol ? 'https://ssl' : 'http://www') + '.google-analytics.com/ga.js'; var s = document.getElementsByTagName('script')[0]; s.parentNode.insertBefore(ga, s); })();

Clandestino

Posté par bricabraque le 2 février 2011

Clandestino dans Géo: Etats-Unis/Amérique du nord manu_chao_clandestino

A partir de la chanson Clandestino de Manu Chao, Véronique Servat nous propose une mise au point approfondie sur les phénomènes migratoires contemporains:

« Les migrations font partie de l’histoire de l’humanité depuis ses tout premiers temps, des déplacements des peuples de l’Antiquité aux grands départs européens vers l’Amérique.

Aujourd’hui, elles sont au coeur des débats politiques et sociétaux des pays du Nord reflétant l’importance de ces flux dans le paysage d’une planète aux mobilités mondialisées.

Et pourtant, a-t-on jamais vécu avec des frontières aussi surveillées ? A certains endroits, les dispositifs sécuritaires dissuasifs s’empilent et sont relayés par des politiques de coopération anti-migratoires, pour ne pas dire anti-migrants.

En 1998, Manu Chao sortait son premier titre en solo « Clandestino ». Il nous sert de guide dans cette planète où les flux de capitaux, de marchandises et d’informations sont massifs pendant que la libre circulation des hommes et les solidarités sont entravées, renvoyant ainsi l’image d’un monde toujours plus inégal.« 

 

L’article complet se lit sur l’histgeobox.

Publié dans Géo: Etats-Unis/Amérique du nord, géographie, L'HISTGEOBOX / musique et politique, Méditerranée, mondialisation, sud | Pas de Commentaire »

Funérailles d’un laboureur.

Posté par bricabraque le 15 juin 2010

http://www.annoncerlacouleur.be/data/alcfiche/salgado_mst.jpg
Manifestation de paysans sans terre (Crédit photo : Sebastião Salgado).


Alors au début de sa carrière, Chico Buarque compose le thème musical d’une pièce du poète João Cabral de Melo Neto. La chanson principale, Funeral de um lavrador, est une mélopée lente, tragique. Le poète y décrit l’enterrement d’un pauvre hère qui n’a pour tout bien que la fosse dans laquelle il repose sur les terres du grand propriétaire terrien. Les premières « ligues paysannes », à l’origine simples associations d’entraide s’organisent pour payer un cercueil et organiser des funérailles décentes aux misérables péons.

Cette chanson nous permet de revenir sur les inégalités particulièrement criantes dans les campagnes brésiliennes.

A lire sur l’histgeobox.

Publié dans Amérique latine / centrale, L'HISTGEOBOX / musique et politique, mondialisation, sud, TCFE | Pas de Commentaire »

Ressources pour réviser le Bac STG d’histoire géo.

Posté par bricabraque le 2 juin 2010

2f3e1136138bd6d9landing.jpg

Paris, le 24 Mai 1968 (Bill Ray pour Life).

 

* Quelques conseils pour préparer l’examen.

* Des fiches de révision et des liens utiles ici.

* Les sujets du Bac d’HG tombés à Pondichéry cette année (en PDF).

* Les thèmes d’étude:

- Un grand commerce mondial: le café.

-  la Chine

- L’Algérie depuis 1962.

- Un des aspects du thème sur la jeunesse: le festival de Woodstock / Vie et mort du mouvement hippie / le monde en 1968.-

De nombreux aspects du programme en musique.

Publié dans 1968, Algérie, bac 2011, décolonisations, France politique, France société et culture, guerre froide / relations internationales, mondialisation, TCFE | Pas de Commentaire »

Un grand marché mondial: le café.

Posté par bricabraque le 1 juin 2010

Un grand marché mondial : le café.

Le café est la matière première la plus commercialisée dans le monde après le pétrole. Il s’agit de l’exemple même d’une culture commerciale d’une économie extravertie.

Ce commerce est emblématique de la mondialisation puisque sa production se fait exclusivement au sud, mais sa transformation et sa commercialisation sont dominées par les pays du Nord.

cafe.jpg

 Le commerce mondial du café (cliquez sur la carte pour l’agrandir).

 

1. Un commerce sud-nord.

Les pays producteurs se situent tous dans le sud. L’Amérique latine domine le marché avec 70% de la production mondiale, suivie par l’Asie (20%) et l’Afrique (10%).

La production mondiale de café augmente depuis les années 2000 et dépasse les 100 millions de sacs par an, soit plus de 6 millions de tonnes.

Un grand marché mondial: le café. dans mondialisation part_des_principaux_producteurs_de_cafe_dans_la_production_mondiale

 

La culture du café s’est diffusée dans toute la zone intertropicale à partir de l’Afrique centrale, de l’Asie à l’Amérique latine et aux Antilles. Le café est un héritage colonial qui s’est épanoui dans le cadre de l’économie de plantation. Les colons se tournent vers le café afin de satisfaire les besoins des métropoles (à partir du XVIII°). Or, après la décolonisation, la culture du café permet à de nombreux pays de s’insérer dans le marché mondial dans le cadre d’un modèle d’économie extravertie (économie fondée sur la priorité donnée aux exportations).

Cette plante cultivée dans la zone tropicale, exige des conditions naturelles favorables sur le plan des sols et de l’altitude selon qu’il s’agit de robusta ou d’arabica. La caféiculture se pratique à la fois dans des zones de plaines, sur les versants des collines ou des montagnes.

principaux-pays-producteurs dans TCFE

Les principaux consommateurs de café se trouvent dans les pays du Nord (70% de la consommation totale). Les Etats-Unis restent les principaux consommateurs avec près du quart de cette consommation. Mais c’est l’Europe occidentale qui a les taux de consommation les plus élevés.

  • Des problèmes spécifiques pour les pays producteurs.

Dans certains pays du Sud, le café constitue la principale source de richesse. Il représente 25% du PIB du Guatemala, plus de 10% de celui du Brésil et près de 50 % de celui de l’Ethiopie. Les aléas climatiques susceptibles d’entraîner une mauvaise récolte peuvent donc s’avérer catastrophique.

Cette culture commerciale reste soumise à la demande extérieure croissante (en raison de l’apparition de nouveaux marchés tels que la Chine). Pour pouvoir satisfaire cette demande, il convient de produire plus :

-          en augmentant les superficies plantées, au détriment des cultures vivrières qui assurent pourtant la subsistance des familles.

-          grâce à des sélections de plants de café plus résistants (le Caturra brésilien).

-          en développant l’usage des engrais et des pesticides.

Mais tout cela nécessite des investissements importants. Beaucoup de petits producteurs ne peuvent les assumer en période de baisse des cours. Aussi, on constate une diminution des petits exploitants par rapport aux grandes plantations.

70% de la production de café reste néanmoins assurée par de petits producteurs (moins de 5 ha), très sensibles aux prix du marché.

  2. un commerce révélateur des rapports Nord-Sud.

  • un rapport de force en faveur du Nord.

Ce sont les pays du Nord qui exercent une influence décisive sur les cours du café puisqu’ils concentrent les consommateurs.

Des firmes multinationales achètent une grande partie de la production de café, dont les cours très fluctuants sont cotés sur les places boursières new-yorkaise ou londonienne. Enfin, le café est torréfié puis consommé dans les pays du Nord.

 

En fait, le marché du café reste entre les mains de 5 grands torréfacteurs occidentaux (Kraft, Nestlé, Procter and Gamble, Sara Lee, Tchibo) qui transforment et commercialisent les plus grandes marques et parviennent ainsi à imposer leurs prix d’achats aux petits planteurs.

 

Depuis la fin des années 1970, on assiste à une chute des cours du café qui s’explique par la déréglementation de ce marché. L’abolition de l’accord international sur le café libéralise le marché, suspend toute pratique de garantie de prix minimum aux producteurs et met fin aux quotas (pour éviter la chute des cours en cas de surproduction).

Aujourd’hui, la consommation a tendance à stagner et la demande excède parfois l’offre. Les bénéficiaires sont alors les géants de l’agro-alimentaire.

Ex : les pays producteurs reçoivent entre 3 et 7% du prix des ventes alors qu’ils en percevaient 30% dans les années 1980. Le torréfacteur encaisse plus de 35% du prix, tout comme le distributeur.

 77702_104170a

Bref, ici, la mondialisation accuse les inégalités Nord-Sud.

3. Les tentatives de régulation des cours.

* Le commerce équitable est né d’un principe de la Déclaration universelle des droits de l’Homme qui affirme : « Quiconque travaille, a droit à une rémunération équitable lui assurant ainsi qu’à sa famille, une existence conforme à la dignité humaine ».

 

Le commerce équitable constitue une alternative intéressante pour les petits producteurs de café. En effet, les petits paysans sont invités à s’organiser en coopératives. En acceptant de vendre à une entreprise du commerce équitable, ils peuvent bénéficier d’un prix-plancher qui amortit les chutes éventuelles des cours du café, ce qui favorise le développement local.

 

L’association Max Havelaar (créée en 1988) est un label, c’est-à-dire une marque qui garantit l’origine ou la qualité d’un produit. Elle répond en cela à la demande des consommateurs des pays du Nord prêts à payer leur café un peu plus cher (15 à 30 % de plus que les produits issus de la filière traditionnelle) pour aider les producteurs des pays pauvres.

 

Reste que ce commerce équitable ne concerne qu’une infime minorité de petits producteurs dont l’amélioration des conditions d’existence reste relative. Par ailleurs, n’oublions que les grands groupes de l’alimentation et de la distribution tirent aussi profit de l’essor du commerce équitable. En effet, vendre des produits étiquetés commerce équitable permet aux FTN et aux grandes surfaces d’améliorer leur image auprès des consommateurs, tout en restant une opération financière très rentable.

 

  • Les cours du café restent incertains. Depuis 2004, ils sont à la hausse. Cette dernière résulte :

-          d’une amélioration des cafés produits avec l’instauration de labels de qualité ;

-          de l’apparition de nouveaux consommateurs comme la Chine.

 Liens:

- Petite sélection personnelle de chansons sur le café.

- Une vidéo sur la caféiculture en Amérique latine.

Chansons sur la café.

Publié dans mondialisation, TCFE | 2 Commentaires »

L’Histgeobox: l’Histoire géographie au lycée en chansons.

Posté par bricabraque le 9 avril 2010

L'Histgeobox: l'Histoire géographie au lycée en chansons. dans 1968 g2193

Index par interprète.

 

Le programme d’histoire en musique.

Réflexion collective sur l’histoire: Rocé: « des problèmes de mémoire ».

I – Le monde de 1945 à nos jours Introduction : le monde en 1945

1- De la société industrielle à la société de communication

2- Les grands modèles idéologiques et la confrontation Est-Ouest jusqu’aux années 1970 * Les limites du modèle américain et notamment la lutte pour les droits civiques:

Une proposition de séquence que nous avons publiée dans le labo des clionautes

a. La question noire

b. Pacifisme, chansons contre la guerre du Vietnam.

c. Une jeunesse avide changements. Contestation étudiante dans les 1960′s.

d. Les laissés pour compte du rêve américain.

e. Sur les atteintes aux droits fondamentaux.

* La guerre froide et ses prolongements: 165. Billy Joel: »we didn’t start fire ». Les paroles de Billy Joel énumèrent personnages et évènements de 1949 à 1989. Tout cela s’avère donc très utile pour… réviser !

3- Le Tiers-Monde : indépendances, contestation de l’ordre mondial, diversification Néocolonialisme, dictature,… :

De la colonisation aux indépendances :

3- À la recherche d’un nouvel ordre mondial depuis les années 1970

II- L’Europe de 1945 à nos jours 1- L’Europe de l’Ouest en construction jusqu’à la fin des années 1980

2. L’Europe des démocraties populaires.

3- Les enjeux européens depuis 1989

III – La France de 1945 à nos jours 1- Bilan et mémoires de la Seconde Guerre mondiale

2- L’évolution politique

3- Économie, société, culture

4- La France dans le monde

Si vous avez des suggestions de titres, n’hésitez pas à le dire en commentaire.

________________________

Le programme de géographie en musique.
I – Un espace mondialisé

1- Mondialisation et interdépendances

2- Autres logiques d’organisation de l’espace mondial

II – Les trois grandes aires de puissance dans le monde

1 – L’Amérique du Nord

*Les États-Unis : la superpuissance

* La façade atlantique de l’Amérique du Nord

- Molotov: « Frijolero ». Un titre choc sur les relations complexes et ambigües entre Américains et Mexicains.

- Lila Downs: « El bracero fracasado ». cette chanson narre le parcours d’un migrant mexicain clandestin aux Etats-Unis.

 

2 – L’Union européenne

* La puissance économique de l’Union européenne

- 123. Raphaël: « Schengen ». Comme son nom l’indique, cette chanson s’intéresse à liberté de circulation au sein de l’espace Schengen.

* L’Europe rhénane

 

3 – L’Asie orientale

*Une aire de puissance en expansion

*La mégalopole japonaise

 

III – Des mondes en quête de développement

1- Unité et diversité des Sud

2- Une interface Nord/Sud l’espace méditerranéen :

164. Dick Annegarn: »Patera ». Zoom sur les flux de clandestins en Méditerranée, à partir d’un morceau de Dick Annegarn.

 

3- Un État et un espace en recomposition : la Russie.

*Juin approche, donc révisions… : 11. La chanson du dimanche: »Bac ABCD »

 

Si vous avez des suggestions de titres, n’hésitez pas à le dire en commentaire.

 

Le programme de seconde et de première en musique.

 

Publié dans 1968, Afrique, Algérie, Amérique latine / centrale, Asie, colonisation, décolonisations, documents audio, France politique, France société et culture, Géo: Etats-Unis/Amérique du nord, géographie, guerre froide / relations internationales, L'HISTGEOBOX / musique et politique, le monde en 1945, Méditerranée, Mémoires de la Seconde guerre mondiale., modèle américain, Modèle soviétique/démocraties populaires, mondialisation, nouvel ordre mondial?, protest, Racisme / Ségrégation EU, sud, Union européenne/Europe de l'est | Pas de Commentaire »

« le fantôme de Tom Joad ».

Posté par bricabraque le 14 mars 2010

Une femme de ménage posant devant le drapeau américain (réinterprétation du tableau American Gothic de Grant Wood).
 

Pour sa première contribution à l’histgeobox, Véronique Servat s’intéresse à l’Amérique des laissés pour compte, premiers à subir les conséquences des crises économiques. Après le krach de Wall Street en 1929, Woody Gutrhie en fait les principaux protagonistes de ses chansons engagées. Or, près de soixante ans plus tard, Bruce Springsteen dresse, dans son album « the Ghost of Tom Joad », un portrait tout aussi accablant de son pays…

L’article passionnant est à lire sur l’histgeobox.


Publié dans Géo: Etats-Unis/Amérique du nord, L'HISTGEOBOX / musique et politique, mondialisation, protest | Pas de Commentaire »

Parcours cinématographique dans la Grande Bretagne du Thatcherisme.

Posté par bricabraque le 10 mars 2010

http://ilikeyourstyle.net/wp-content/uploads/2008/04/trainspotting.jpg
Image extraite du film Trainspotting.

Avec gravité, humour, réalisme, émotion et engagement, le cinéma britannique (pourtant très entamé par l’omniprésence états-unienne sur le marché national) a multiplié les créations retraçant les années sombres du Thatcherisme dans ses répercussions sociales.

Véronique Servat nous propose à travers 5 films (Raining stones et The navigators de Ken Loach, Trainspotting de D. Boyle, Les Virtuoses de M. Herman, The Full Monty de P. Cattaneo) un parcours cinématographique dans la Grande Bretagne du Thatcherisme.

 

Cet article passionnant est a lire sur Samarra.

Publié dans coups de coeur, Lire-écouter-voir., mondialisation, SAMARRA, Union européenne/Europe de l'est | Pas de Commentaire »

Liens utiles sur les Sud (et notamment la Méditerranée).

Posté par bricabraque le 8 février 2010

LA MEDITERRANEE, QUELQUES RESSOURCES.

Liens utiles sur les Sud (et notamment la Méditerranée). dans géographie 1952326,property=imageData,maxWidth=634,scale=unproportional,templateId=scaled,v=1,CmPart=com.arte-tv.www

* Une carte interactive du Bassin méditerranéen sur la Curiosphère (vraiment très bien fait): limites, les dynamiques démographiques, les écarts de développement et les flux humains.

* “L’espace méditerranéen: une identité commune par le milieu naturel“. Un article intéressant de Samuel Sautejeau sur son blog.

* Des articles à lire sur le blogde M. Hoibian:

- “L’Europe de l’Est perd de son attractivité au profit des pays méditerranéens“.

- “Tunisie, un tourisme prometteur“.

* Sur le blog du monde diplomatique: “Migrations et réfugiés: le monde qui accueille et celui qui se ferme“.

* Sur Café babel.co: “La Méditerranée, dernier rempart contre l’immigration clandestine?“.

* Un article de Libé: “Les pateras continuent de tuer“.

arthurorodriguez2006cv7 dans L'HISTGEOBOX / musique et politique
Touristes portant les premiers soins à des immigrants clandestins épuisés échoués sur la plage de Tejita, Tenerife, îles Canaries (Arturo Rodriguez, 2006).Voir la très intéressante série de photos commentéessur Laïus d’olibrius (”vers le nord“).

* “La forteresse Europe face à l’immigration“.

* Sur Géoconfluences, un riche dossier consacré à la Méditerranée.

* Le blog planète vivante revient sur le projet Union Méditerranée: “Six projets pour l’Union pour la Méditerranée mais beaucoup d’incertitudes“.

* La proposition de croquis sur le bricabraque documents.

 

favela-morumbi-sao-paulo dans Méditerranée

La favela Morumbi, dans cette même ville de Sao Paulo. Aux échelles les plus petites (villes), les écarts de richesses sont souvent abyssaux et visibles.

Téléchargez la correction du croquis sur la diversité des sud (ppt).

* Plusieurs articles très intéressants sur le blog de G. Hoibian du Lycée Van Dongen de Lagny sur Marne:

- Les Pays les moins avancés (PMA)

- Attention ! Une grande puissance émergente peut en cacher une autre “ . Cet article évoque l’Inde, l’autre grand pays émergent d’Asie.

* Sur le blog de Philippe Forte: NOUVELLES TECHNOLOGIES:LA FRACTURE Nord/Sud SE REDUIT…

* Sur le blog de M. Augris:

- Le développement durable dans les pays en développement : l’exemple de quelques mégapoles.

- Une définition des Pays les Moins Avancés (PMA).

- Le poisson parti, les migrants prennent la mer…

* Les critères d’identification des pays les moins avancés pour l’ONU.

- Les rapports de la CNUCED (Conférence des Nations Unies sur le Commerce et le Développement) sur les PMA.


* Une mise au point sur L’IDH
: signification et interprétation (ppt élaborée par l’économiste Gilbert Aho
).

Des croquis:

- Sur le blog de M. Augris, un croquis sur la diversité des Suds.

- Les inégalités du développementDes “Nord”, des “Sud” par Yves Guiet.

- Les inégalités de développement Nords et Suds et la diversité des Suds par F. Monthe.

 

Unité et diversité des Sud en musique:

- Retour sur la pandémie de Sida qui affecte tout particulièrement les pays du Sud, en premier lieu l’Afrique.

Publié dans géographie, L'HISTGEOBOX / musique et politique, Méditerranée, mondialisation, sud | Pas de Commentaire »

Gringo, ne m’appelle pas « mangeurs de haricots ».

Posté par bricabraque le 28 décembre 2009

Gringo, ne m'appelle pas

La chanson Frijolero du groupe de rock mexicain Molotov propose un aperçu radical des rapports et des représentations qu’ont les habitants de part et d’autre de la frontière Etats-Unis/Mexique.

Lire la suite sur l’histgeobox.

Publié dans Amérique latine / centrale, Géo: Etats-Unis/Amérique du nord, L'HISTGEOBOX / musique et politique, modèle américain, mondialisation, sud | Pas de Commentaire »

Dans la peau d’un migrant.

Posté par bricabraque le 18 décembre 2009

Délit de fuite

Caricature trouvée dans Courrier International: « délit de fuite« .

 

Le Mexique, membre de l’OCDE, de l’OMC, a pourtant le plus fort revenu par habitant de toute l’Amérique latine. Il s’agit d’un pays émergent non dépourvu de ressources. Par ses liens avec les Etats-Unis , c’est presque un pays « du nord ». Les deux Etats font partie de l’ALENA, l’Association de Libre échange des Etats d’Amérique du Nord, par exemple. Elle a permis d’accroître les échanges économiques entre les deux pays (échanges libres de droit, encouragement aux investissements). Pour autant, les termes de ces échanges sont inégaux et le Mexique souffre d’un rapport de domination, en tout cas de dépendance, à l’égard des Etats-Unis. Par exemple, les Etats-Unis absorbent 85 % des exportations mexicaines, alors que le Mexique ne fournit qu’un cinquième des achats américains.

 

 

Le niveau de développement plutôt moyen du pays permet de classer incontestablement le Mexique dans les pays du Sud. Les écarts de revenus qui le séparent du grand voisin du Nord restent très importants et expliquent que les flux de clandestins ne risquent pas de se tarir.

http://img229.imageshack.us/img229/6019/garycoronadopggk1.jpg

Photo empruntée au site Laïus d’Olibrius qui commente une intéressante série de clichés de migrants pauvres qui tentent de rejoindre un pays du Nord (2003 © Gary Coronado).

Ainsi des milliers de migrants poussés par la pauvreté quittent leurs pays dans l’espoir de trouver du travail et un avenir meilleur chez le grand voisin du Nord. Ce voyage est dangereux et semé d’embuches.

La chanson ci-dessous interprétée par Lila Downs dépeint avec humour les pérégrinations mouvementées d’un migrant confronté à toutes sortes de dangers. Sans le sou, affamé, esseulé, désorienté, il ne parvient pas à échapper aux gardes frontières.

Malheureusement, dans la réalité, l’issue de ces migrations se termine souvent bien plus mal.

 

Lire la suite sur l’histgeobox.

 

Publié dans Géo: Etats-Unis/Amérique du nord, géographie, mondialisation, sud | Pas de Commentaire »

123
 

dartagnan |
D A T A F O R U M |
Génération Citoyenne |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | machinesabois
| 1954-1962 : "Hed Thnin !"
| Elayam.3 ا...