• var _gaq = _gaq || []; _gaq.push(['_setAccount', 'UA-30535001-1']); _gaq.push(['_trackPageview']); (function() { var ga = document.createElement('script'); ga.type = 'text/javascript'; ga.async = true; ga.src = ('https:' == document.location.protocol ? 'https://ssl' : 'http://www') + '.google-analytics.com/ga.js'; var s = document.getElementsByTagName('script')[0]; s.parentNode.insertBefore(ga, s); })();

Bac STG: documents utiles pour réviser.

Posté par bricabraque le 13 mars 2009

 BAC STG: DOCUMENTS UTILES POUR REVISER.
Bac STG: documents utiles pour réviser. dans décolonisations bacSTG

 

Enseignant au lycée Marie-Curie d’Echirolles, Jean- Pierre Meyniac met en ligne des ressources qui couvrent l’ensemble du programme d’histoire de Terminale STG. Parmi ces ressources, on trouve des fiches de révision très claires et particulièrement bien faites (rappel des notions et du vocabulaire du chapitre très utiles). Vous trouverez aussi intercalés quelques articles du blog utiles pour le bac STG.

Partie 1: les relations internationales depuis 1945: 

- la naissance de la guerre froide.

-Deux blocs face à face.

- La guerre froide (+ chronologie).

- Diaporama sur les modèles.

-qu’est-ce que la guerre froide ? (1989-1991) ;

- la fin de la guerre froide

- le monde aujourd’hui.

- les principaux acteurs du chapitre.

- La répression en Amérique latine: le plan Condor.

- L’Amérique latine depuis 1945.
 Partie 2 : Décolonisation et construction de nouveaux états. 

les facteurs de la décolonisation.

pdf dans France politique tstgdecolonisationsynthese3.pdf

- étapes et modes de décolonisation.

pdf dans France société et culture tstgdecolonisationsynthese2.pdf

les défis posés aux nouveaux états

pdf dans guerre froide / relations internationales tstgdecolonisationsynthese1.pdf

- l’Algérie depuis 1962

- La guerre d’Algérie.
 Partie 3: les mutations de la France depuis 1945.

- Naissance et fonctionnement de la V° République.

pdf dans mondialisation tstgfrancesynthese1.pdf

la vie politique sous la V° République : 1958 – 1981

rtf dans notions et définitions tstgfrancesynthese21.rtf

la vie politique sous la V° République : après 1981

rtf dans nouvel ordre mondial? tstgfrancesynthese31.rtf

- la France et l’Europe

rtf dans sud tstgfrancesynthese51.rtf

- les principaux acteurs du chapitre

rtf dans TCFE tstgfrancesynthesebiographies1.rtf

- le sujet d’étude : les jeunes depuis 1945

rtf tstgfrancesynthesejeunes1.rtf

* Géographie.

Partie 1: la mondialisation.

un monde sillonné de flux multiples et variés

pdf mondialisationflux.pdf

-un monde en réseau

pdf mondialisationrseaux.pdf

- les acteurs de la mondialisation

pdf mondialisationacteursdelamondialisation.pdf

- quelques organisations internationales

pdf mondialisationorganisationconnatre.pdf

Partie 2: Pôles et aires de puissance.

- les espaces de la puissance

pdf polesetairesdepuissance.pdf

-  les fractures du développement

pdf polesetairesdepuissancefracturesdumondeactuel.pdf

- les nord et les sud

pdf polesetairesdepuissancenordetsud.pdf

le sujet d’étude : la Chine

pdf polesetairesdepuissancechine.pdf

Etude cas sur la Chine.

 

Partie 3: Uniformisation et fractures du monde. 

-  vers une culture mondiale

pdf uniformisationetfractureversuneculturemondiale.pdf

- des limites à l’uniformisation culturelle

pdf uniformisationetfracturelimitesluniformisationculturelle.pdf

* De nombreux articles sur Bricabraque: cliquez ici.

* Des schémas, très utiles pour apprendre de manière simple.
* Le précieux blog de Patrick Dubreuil du lycée Blanche de Castille à Fontainebleau, qui propose une foule de savamment choisis: en géographie et en histoire.

* Le site du lycée Félix Faure de Beauvais propose une aide pour réviser certaines chapitre du bac:

- Relations internationales depuis 1945.

- La Mondialisation.

- Les mutations de la France depuis 1945.

- Sans oublier une présentation claire de l’épreuve.

* Le site vie publique.fr revient sur les différentes élections présidentielles depuis 1958.

Publié dans décolonisations, France politique, France société et culture, guerre froide / relations internationales, mondialisation, notions et définitions, nouvel ordre mondial?, sud, TCFE | 7 Commentaires »

Les guerres d’Afghanistan: 1979-1988 et 2001.

Posté par bricabraque le 12 mars 2009

Les guerres d'Afghanistan: 1979-1988 et 2001. dans guerre froide / relations internationales spaceballRTEmagicC_sovietunion-afghanistan-muj.jpg dans Modèle soviétique/démocraties populaires

Un groupe de moudjahidins en 1984.

La guerre d’Afghanistan début lee 24 décembre 1979 avec l’invasion du pays par les troupes soviétiques. L’Afghanistan est alors en proie à une guerre civile qui oppose les partisans de Nur Mohamed Taraqi, le chef de l’Etat communiste tout juste assassiné à ceux d’Hafizullah Amin, le nouveau dirigeant, lui aussi communiste, mais moins soumis à l’URSS.

Pour Brejnev, dont les positions se durcissent, il devient impensable qu’un régime hostil, ou en tout cas difficilement contrôlable voit le jour aux portes de l’empire soviétique. Aussi, l’intervention qu’il décide s’inscrit dans le cadre de la doctrine qu’il vient de définir:  la doctrine Brejnev ou « de la souveraineté limitée« .
Cette guerre d’Afghanistan démontre aussi que la détente n’est plus d’actualité, elle souligne aussi la volonté d’expansion de l’URSS en Asie centrale. Les Etats-Unis ripostent en s’appuyant sur la résistance afghane des moudjahidins. Ils proposent une aide logistique et financière aux combattants afghans, tout en jouant sur leur fibre religieuse. Face à l’athéisme soviétique, ils n’hésitent pas à encourager les mouvances islamistes présentes dans le pays. Sur la scène internationale, Jimmy Carter proteste en boycottant les Jeux Olympiques de Moscou en janvier 1980, entraînant dans son sillage de nombreux alliés occidentaux.

7041555 dans notions et définitions

La guerre d’Afghanistan peut être considérée comme le « Vietnam des Soviétiques ». Malgré l’envoi de 100 000 hommes, l’URSS se révèle incapable de pacifier le pays et lorsqu’il accède au pouvoir, en 1985, Gorbatchev doit reconnaître cet échec. L’URSS n’a plus les moyens de mener cette guerre qui la, en plus, déconsidérée auprès de nombreux pays du Tiers-Monde qui gravitaient dans l’orbite de Moscou et qui voit dans ce conflit une forme d’impérialisme. La guerre traumatise enfin la société soviétique touchée par un véritable syndrome afghan sur le modèle de celui des Etats-Unis au Vietnam. Dans ces conditions, Gorbatchev ordonne le retrait des troupes soviétiques, en application des accords de Genève d’avril 1988.

En Afghanistan, une guerre civile éclate alors mettant aux prises les Pashtouns sunnites (40% de la population. La plupart des Talibans sont des Pashtouns), les Tadjiks (persanophones sunnites, 20% de la population), les Hazaras (persanophones chiites) et les Ouzbeks (turcophones). Les talibans, des étudiants des écoles coraniques, armés et aidés par le Pakistan, parviennent à contrôler l’essentiel du pays.

* Les Talibans au pouvoir.

afghanbrideMS1205_468x322

Une fois au pouvoir les talibans imposent le port de la burqa pour les femmes.

A partir de 1995, les Talibans installent un régime islamique autoritaire. Ils entendent revenir à une application stricte de la charia. Ils suppriment les libertés politiques et religieuses, rétablissent les exécutions publiques, imposent le port du voile pour les femmes, ferment les écoles pour les filles. Un chape de plomb pèsent bientôt sur le pays. La musique est interdite et tout ce qui rappelle de près ou de loin l’occident est banni. Leur régime devient un des principaux centres d’entraînement des islamistes dans le monde et abrite des bases de l’organisation Al-Qaida d’Oussama Ben Laden.

Le régime islamiste focalise toutes les attentions à la suite des attentats du 11 septembre 2001. Pour le président américain George W. Bush, les talibans font partie de « l’Axe du mal »qu’il vient de définir, au même titre que l’Iran, l’Irak, la Corée du Nord. Dans le cadre de sa politique de lutte contre le terrorisme international, l’administration américaine décide donc d’une intervention militaire en Afghanistan. Dans le sillage des Etats-Unis, cette deuxième guerre d’Afghanistan rassemble les principales puissances (Russie, Royaume-Uni, Russie, France…). Sur place, la coalition internationale s’appuie sur la Ligue du Nord du défunt commandant Massoud (il est assassné le 9 septembre 2001, sans doute par des hommes proches d’Al-Qaida), héros de la résistance contre les troupes soviétiques. 

i503674_ISLAMUSAAFGHATERROR20022

Caricature de Plantu soulignant l’impasse des Américains en Afghanistan, incapables de supprimer l’hydre taliban (l’Express du 20 décembre 2001).

La guerre aboutit au renversement du régime des talibans, en décembre 2001. Pour autant, le pays reste toujours plongé dans le chaos. Le mollah Omar, chef spirituel des Talibans, et Oussama Ben Laden n’ont pas été capturés. Après un exil au Pakistan, de nombreux Talibans reviennent en Afghanistan. Aujourd’hui, ils contrôlent toujours une grande partie du pays. Enfin, le régime provisoire dirigé par Hamid Karzaï ne parvient pas vraiment à s’imposer.

Sources: E. Melmoux et D. Mitzinmacker: « Dictionnaire d’histoire contemporaine », Nathan, 2008.

Liens:

- Carte de la guerre d’Afghanistan sur Atlas-Historique.net.

- Le rôle de la CIA au cours de la guerre d’Afghanistan.

- Un article très complet de Richard Tribouilloy sur son blog: « La guerre d’Afghanistan, le Vietnam soviétique« .

Publié dans guerre froide / relations internationales, Modèle soviétique/démocraties populaires, notions et définitions | 2 Commentaires »

Liens utiles: la superpuissance américaine?

Posté par bricabraque le 13 février 2009

Liens utiles: la superpuissance américaine? dans documents audio h_3_ill_686630_05090801_katrina+mapl_web 

Caricature de Plantu juste après le passage du cyclone Katrina.

 

- la carte des 50 états.

- Puis pour réviser vos localisations, voici quelques jeux: les métropoles, les repères généraux (états, reliefs), 

- Les Etats-Unis en quelques chiffres.

- Classement 2008 des 500 principales FTN.


- « Manhattan centre du monde?  » Article rédigé par des élèves de terminale sur le blog de R. Tribouilloy.

 

00426634 dans Géo: Etats-Unis/Amérique du nord

- « Les Etats-Unis sont-ils une superpuissance? » sur un des blogs d’E. Augris. Voir aussi, un article très intéressant sur la population américaine en 2008.

- Sur le Dow jones et sa composition.

h_9_ill_1106928_usa dans géographie
* Sur la crise actuelle:

- « Crise automobile: le Michigan au bord du gouffre » par E. Augris.

La crise des subprimes décryptée par R. Tribouilloy.

- Un modèle de consommation ravageur pour l’environnement comme le prouve cette série de photos d’Alex McLean.

- Pour ceux qui révisent en musique: « This land is your land » de Woody Guthrie, « Ohio » d’Isabelle Adjani et « Allentown » de Billy Joel.

Enfin, voici le diaporama projeté en cours sur la superpuissance des Etats-Unis (cliquez-droit, puis « enregistrez sous » ou « ouvrir ».

http://bricabraqueseconde.unblog.fr/files/2007/09/etatsunissuperpuissance.ppt

 

Publié dans documents audio, Géo: Etats-Unis/Amérique du nord, géographie, L'HISTGEOBOX / musique et politique, Liens, notions et définitions | Pas de Commentaire »

Négritude

Posté par bricabraque le 28 janvier 2009

Négritude  dans colonisation 5848

Aimé Césaire.

La négritude est un mouvement d’affirmation de l’identité noire. Né à Paris dans les années 1930, en réaction à l’européocentrisme ambiant, ce mouvement a été lancé et animé par une poignée d’étudiants africains et antillais dont les plus connus sont Léopold Sédar Senghor et Aimé Césaire.

Le mouvement se développe en liaison avec le développement des études anthropologiques, en particulier celles de l’ethnologue allemand Frobenius qui publie L’Histoire de l’Afrique noire (1930). Il y affirme notamment: »l’idée du nègre barbare est une invention de l’Europe ». L’existence d’une culture africaine propre est donc affirmée au moment où les mouvements de lutte contre les métropoles émergent.

Certains historiens attribuent à Césaire la paternité du néologisme « négritude » que l’on retrouve à plusieurs reprises dans son Cahier du retour pays natal. Léopold Sédar Senghor, futur président du Sénégal contribue, lui aussi à populariser le terme (« l’ensemble des valeurs culturelles de l’Afrique noire »).Dans son esprit, il s’agit de revendiquer le fait d’être noir dans une perspective humaniste d’enrichissement de la civilisation universelle .

Pour Césaire, la négritude désigne la « conscience d’être Noir, simple reconnaissance d’un fait, qui implique acceptation, prise en charge de son destin de Noir, de son histoire et de sa culture ». Influencé par le marxisme, Césaire y voit aussi un moyen de dénoncer l’Occident et l’exploitation coloniale, qui repose, la plupart du temps sur la négation de l’identité noire (à l’instar de la politique d’assimilation que la France mène dans son Empire).

189371220070502103605063 dans décolonisations

Léopold Sédar Senghor.

Terminons par une citation de jean-Paul Sartre: « La négritude est la négation de la négation de l’homme noir ».

Sources:

- E. Melmoux et D. Mitzinmaker: « Dictionnaire d’histoire contemporaine », Nathan, Paris, 2008.

Liens:

- La négritude.

Publié dans colonisation, décolonisations, notions et définitions | 2 Commentaires »

Octobre 1962: le monde au bord du gouffre.

Posté par bricabraque le 21 janvier 2009

Octobre 1962: le monde au bord du gouffre. dans Amérique latine / centrale crise_de_cuba

Le territoire américain sous le feu des fusées soviétiques. 

Don Drummond consacre un ska vrombissant au blocus de Cuba. On peut y entendre les sonorités sombres et mélancoliques de son trombone. Revenons sur la crise des fusées de Cuba et le blocus de l’île par les Américains.

Lire la suite de l’article et écouter le morceau sur L’Histgeobox.

Publié dans Amérique latine / centrale, guerre froide / relations internationales, L'HISTGEOBOX / musique et politique, notions et définitions | Pas de Commentaire »

Décolonisation et Tiers-Monde.

Posté par bricabraque le 17 janvier 2009

Décolonisation et Tiers-Monde. dans colonisation

Ho Chi Minh.
* Voici quelques liens sur ce blog pour réviser les chapitres sur la décolonisation et l’affirmation du Tiers-Monde:


- 8 mai 1945: les émeutes de Sétif.

- 1949: l’indépendance de l’Indonésie.

- L’indépendance de l’Inde.

- La guerre d’Indochine.

- La guerre d’Algérie.

- le 17 octobre 1961.


- Retour sur l’histoire du Zimbabwe.

- L’Algérie depuis 1962.

_44057995_jinnah_nehru dans décolonisations

Nehru et Ali Jinnah.
* PPT pour réviser.

- Des schémas pour réviser: la décolonisation.

- l’affirmation du Tiers-Monde et son échec.

- de la décolonisation au Tiers-Monde.


- les décolonisations africaines.

- les décolonisations asiatiques.

* des videos.

- Quelques ressources videos sur la colonisation et la décolonisation.

zimbabweInde dans diaporamas

Marley lors du concert organisé pour l’indépendance du Zimbabwe.

 

* A lire et écouter sur la colonisation et la décolonisation.

- Des BD, des chansons à écouter sur Lire-Ecouter-Voir et L’Histgeobox.

- Les chants de libération du Zimbabwe.

- La musique comme outil de propagande dans la Huinée de Sékou Touré.

Publié dans colonisation, décolonisations, diaporamas, documents audio, L'HISTGEOBOX / musique et politique, Lire-écouter-voir., notions et définitions, sud | Pas de Commentaire »

L’espace Schengen avec Raphaël.

Posté par bricabraque le 3 décembre 2008

L'espace Schengen avec Raphaël. dans géographie espace_schengen_jan08-93d03 

L’espace Schengen au 24 décembre 2008.

Le chanteur Raphaël, connu du grand public depuis son duo avec Jean-Louis Aubert (« sur la route ») a reçu la consécration avec son troisième album : Caravane. Dans cet album, la chanson « Schengen » évoque indirectement le sort des sans-papiers confrontés à la fermeture croissante de l’Europe de l’espace Schengen.

Ecouter la chanson et en apprendre plus sur l’espace Schengen sur l’histgeobox avec Etienne Augris.

Publié dans géographie, notions et définitions, Union européenne/Europe de l'est | Pas de Commentaire »

Expositions coloniales.

Posté par bricabraque le 21 novembre 2008

Expositions coloniales. dans colonisation dec-exposition-coloniale-1931

Vue aérienne de l’exposition coloniale organisée à Vincennes en 1931.

A l’origine, c’est au sein des expositions universelles que sont présentés des pavillons consacrés aux colonies. Les expositions coloniales apparaissent en tant que telles à partir des dernières années du XIX° siècle, dans le but de glorifier l’oeuvre coloniale. On peut ainsi citer les expositions d’Amsterdam en 1883, Wembley (1924-25), Vincennes (1931).

 dans notions et définitions

Affiche consacrée aux pavillons de l’exposition coloniale de Vincennes (1931).

Ces manifestations entendent véhiculer un message officiel, insistant sur la mission civilisatrice des métropoles. Le public est ainsi conforté dans ses préjugés. Des populations des colonies sont mises en scène dans des saynètes présentées comme authentiques. En fait, les organisateurs insistent sur la « sauvagerie » de ces populations considérées comme arriérées. En 1931, au Bois de Boulogne, en parallèle à l’exposition de Vincennes, des kanaks sont exhibés en tant que « derniers sauvages polygames et cannibales » de l’empire. En revanche, de nombreux aspects de la coloniastion sont passés sous silence. Ainsi, rien n’évoque l’affirmation des mouvements nationalistes.

jtp112

Troupe de Kanaks exhibée au Bois de Boulogne pendant l’exposition coloniale de 1931.


Certaines expositions rencontrent un succès exceptionnel comme celles de Wembley et Vincennes. A Vincennes, plus de 33 millions de tickets sont vendus. Au même moment la contre exposition, organisée par le parti communiste français, qui entend rétablir la « vérité sur les colonies », reste très confidentielle.

DellepianeExpoColoniale

Affiche de l’exposition nationale coloniale de Marseille, en 1922. Il s’agit ici d’une allégorie de l’empire où trois femmes incarnent les prinicpales populations de la « Plus Grande France »: indochinoise, africaine, maghrébine. Dans le fond, on distingue le port de Marseille.

Sources:

- L’Histoire n°302, « des zoos humains aux expositions coloniales », pp64-65.

- Hor-série Le Monde 2, Colonies – un débat français,

Pour aller plus loin:

- Le court roman de Didier Daninckx Cannibale (Verdier, 1998) consacré au périple d’une centaine de Kanaks exhibés lors de différentes manifestations exaltant la gloire de l’Empire.

- N. Bancel et P. Blanchard (dir): Zoos humains, La Découverte, 2004. Ce livre revient sur ces manifestations organisées en Europe à la fin du XIX° sicèle, afin de présenter en métropole des « populations exotiques« .

Liens:

- Un site consacré à l’exposition coloniale de Vincennes.

- Une page consacrée aux expositions coloniales et universelles sur Zoohumain.com.

- « Tous à l’expo », un article de Blanchard, Lemaire et Bancel sur le site du Monde diplomatique.

-  Des mêmes auteurs sur le même site: « Ces zoos humains de la République coloniale« .

Publié dans colonisation, notions et définitions | Pas de Commentaire »

Le colonialisme.

Posté par bricabraque le 14 novembre 2008

Le colonialisme. dans colonisation marseille_1906_gros-887d9

Affiche pour l’exposition coloniale de Marseille en 1906 (dessin E. Gros).

Ce terme apparaît à la fin du XIXème siècle et possède une connotation péjorative. Ce néologisme est utilisé afin de condamner la volonté d’expansion coloniale des puissances européennes.

Au XIXème siècle, trois raisons principales sont alors invoquées pour justifier la colonisation:

The_white_mans_burden dans notions et définitions

Caricature évoquant le « fardeau de l’homme blanc ».

* Le « devoir moral »: Les Européens sont convaincus de la supériorité de la « civilisation blanche ». Les raisons de cette croyance et de la bonne conscience européenne sont à chercher dans le développement des pseudo-sciences fondées sur la supériorité des « races supérieures ». Celles-ci se doivent de porter « la » civilisation chez les peuples « primitifs », « sauvages ». Les Etats prétendent ainsi diffuser les valeurs de liberté et d’égalité. Jules Ferry évoque la « mission civilisatrice » de l’Europe. Pour Rudyard Kipling, ils doivent assumer le « fardeau de l’homme blanc ». Les Eglises adhèrent à cette conception et envisagent les colonies comme de nouvelles terres de mission.

* Des raisons stratégiques et politiques :

- On considère alors que le prestige d’un Etat l’oblige à coloniser, puisque les autres pays le font. La France y voit un moyen d’effacer l’humiliation de 1871 et la colonisation devient un devoir patriotique. La possession des colonies est vue comme une condition pour être une puissance internationale.

FRCAOM08_9FI_00651R_P

- Des raisons stratégiques poussent également les puissances européennes à se lancer dans la chasse aux colonies, puisqu’elles peuvent permettre de s’assurer le contrôle de zones stratégiques: détroits, lieux de passage obligés (corne de l’Afrique, mer Rouge, Maroc, etc.).

Dans ces conditions, on ne s’étonnera pas que les ambitions coloniales des Etats européens débouchent souvent sur de graves tensions (affaire de Fachoda, crises marocaines).

* Un intérêt économique:

Pour Jules Ferry, la colonisation est « fille de la révolution industrielle ». En effet, la « Grande Dépression » excite la compétition entre les pays industrialisés de l’Europe pour conquérir de nouveaux marchés. L’étroitesse des marchés intérieurs pousse les industriels et les financiers à conquérir à l’extérieur des débouchés pour les marchandises et les capitaux.

Avoir des colonies, c’est aussi pouvoir disposer d’un réservoir important de matières premières, de nouvelles ressources à commercialiser.

http://histoireenprimaire.free.fr/images/colo.gif

Les empires coloniaux en 1914 (site d’Alain Houot).

Le colonialisme semble triompher au lendemain de la première guerre mondiale qui voit l’engagement des peuples colonisés dans le conflit au côté de leurs métropoles. D’ailleurs l’Allemagne, défaite, se voit retirer ses colonies, car elle est jugé indigne d’en détenir et parce que c’est aussi un excellent moyen de se les accaparer pour la France et le Royaume Uni.

Publié dans colonisation, notions et définitions | 3 Commentaires »

Guerre fraîche.

Posté par bricabraque le 19 octobre 2008

Guerre fraîche. dans guerre froide / relations internationales 80sReaganphoto

Ronald Reagan

En juin 1978, Leonid Brejnev utilise cette expression lors d’un discours devant les membres du Pacte de Varsovie, à Prague. Constatant la dégradation des relations Est/ Ouest depuis 1975, le dirigeant soviétique affirme que le monde connaissait, « sinon un retour à le guerre froide », du moins « une période de guerre fraîche ». L’expression désigne donc la période 1975-1985. Certains historiens lui préfèrent celle de « seconde guerre froide ».

Les historiens ont en effet pris l’habitude de distinguer plusieurs phases à l’intérieur de la guerre froide:

* 1947-1962, soit l’éclatement du conflit et la période de forte tension avec une multiplication des crises.

- 1947-1955: première guerre froide.

- 1956-1962: coexistence pacifique.

* 1962-1975: Détente.

* 1975-1985: Guerre fraîche.

* 1985-1991: Arrivée au pouvoir de Gorbatchev et effondrement du bloc de l’Est.

 

 

 

 

Publié dans guerre froide / relations internationales, notions et définitions | Pas de Commentaire »

12345...7
 

dartagnan |
D A T A F O R U M |
Génération Citoyenne |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | machinesabois
| 1954-1962 : "Hed Thnin !"
| Elayam.3 ا...