• var _gaq = _gaq || []; _gaq.push(['_setAccount', 'UA-30535001-1']); _gaq.push(['_trackPageview']); (function() { var ga = document.createElement('script'); ga.type = 'text/javascript'; ga.async = true; ga.src = ('https:' == document.location.protocol ? 'https://ssl' : 'http://www') + '.google-analytics.com/ga.js'; var s = document.getElementsByTagName('script')[0]; s.parentNode.insertBefore(ga, s); })();

13 Août 1961: construction du mur de Berlin.

Posté par bricabraque le 15 octobre 2007

 13 Août 1961: construction du mur de Berlin. dans guerre froide / relations internationales wall41_opt

Construction du mur par l’armée est-allemande.

 

L’Allemagne demeure un point de crispation durant toute la guerre froide. 

A partir de 1958, l’URSS et son bloc relancent la question du statut de Berlin. Walter Ulbricht, le dirigeant est-allemand et Nikita Khrouchtchev lancent un ultimatum (6 mois) aux Occidentaux afin qu’ils renoncent à leurs droits d’occupation sur Berlin-Ouest. Ils souhaitent que la ville soit tout entière rattachée à  la République Démocratique Allemende (RDA). Les Soviétiques n’ont jamais accepté le statut particulier de Berlin-Ouest. Surtout, un très grave problème se pose. C’est par Berlin-Ouest, que les Allemands de l’est fuient la RDA (près de 3 millions depuis la création du pays).

Plusieurs conférences internationales sont organisées; en vain. Aussi dans la nuit du 12 au 13 août 1961, les Soviétiques commencent à édifier un mur séparant les 2 Berlin. Le « mur de Berlin », long de 43 km, empêche les communications d’un secteur et l’autre; il sépare parfois aussi des familles, enfin il matérialise vraiment l’opposition des 2 camps. 

Cette victoire soviétique apparente (les Occidentaux ne peuvent que constater) est en fait un aveu d’impuissance et une désastreuse contre-publicité. Son coût politique se révèlera très lourd (chute de Khrouchtchev en 1964, départs de nombreux militants communistes en Allemagne de l’Ouest). 

 En vertu des logiques de la coexistence pacifique, les Occidentaux laissent faire et se contentent de protester à l’instar du président américain John Fitzgerald Kennedy, qui se rend à  Berlin en juin 1963 pour s’écrier devant le mur: » ich bin ein Berliner! », affirmant ainsi avec éclat, la solidarité occidentale avec Berlin-Ouest. Pendant plus de 28 ans, le mur symbolise la division du monde en deux blocs antagonistes jusqu’à sa destruction le 9 novembre 1989.

 

Liens utiles:

- le discours de JFK en video.

- Le mémorial de Caen consacre un dossier complet au mur de Berlin.

- Un dossier sur le mur sur le site de France 2.

- Animation sur la mise en place du mur.

Publié dans guerre froide / relations internationales, notions et définitions | Pas de Commentaire »

La course aux étoiles.

Posté par bricabraque le 14 octobre 2007

La course aux étoiles. dans approfondir laika 

La chienne Laïka, le premier être vivant envoyé dans l’espace à bord de Spoutnik II, en novembre 1957.

Cette expression désigne la surenchère dans la conquête spatiale entre l’URSS et les Etats-Unis.

 Les Soviétiques s’engagent dans cette course les premiers, dès la fin des années 1950.En octobre 1957, ils lancent le premier satellite artificiel dans l’espace, Spoutnik I. Un mois plus tard, ils mettent sur orbite un nouveau satellite, Spoutnik II, plus lourd et plus perfectionné, avec à son bord la chienne Laïka.

En avril 1961, ils consolident leur avance en envoyant le premier homme dans l’espace, Iouri Gagarine. Son retour victorieux sur Terre suscite une vague d’enthousiasme et de fierté en URSS.

Humiliés, les Américains doivent réagir. Kennedy décide alors de se lancer dans la course. A partir de 1967, les EU développent le programme spatial Apollo, avec l’objectif d’envoyer des hommes sur la lune avant 1970. Le 21 juillet 1969, Neil Armstrong est le premier homme à marcher sur la lune, c’est une grande victoire pour les Etats-Unis. Armstrong lâche une phrase qui restera dans les mémoires: « c’est un petit pas pour l’homme, un grand pas pour l’humanité. »

Liens utiles:

- « 50 ans de conquêtes spatiales » sur le blog de Bruno Sentier.

- Un article de l’Histoire sur le Spoutnik.

Publié dans approfondir, guerre froide / relations internationales, notions et définitions | Pas de Commentaire »

Documents utiles sur la guerre froide

Posté par bricabraque le 13 octobre 2007

Documents utiles sur la guerre froide dans diaporamas wall41_opt 

Construction du mur de Berlin en août  1961.

- Les présidents américains et les dirigeants soviétiques au XXème siècle

- Fiche sur le vocabulaire des relations internationales.

- Un schéma sur les deux blocs.

- Un diaporama sur la guerre froide de 1945 à 1962.

 

Publié dans diaporamas, guerre froide / relations internationales, notions et définitions, TCFE | 2 Commentaires »

La guerre froide + lien vers une chronologie.

Posté par bricabraque le 12 octobre 2007

La guerre froide + lien vers une chronologie. dans guerre froide / relations internationales 0,1020,713053,00

Budapest, 1956. 

Guerre froide. 

L’expression désigne l’antagonisme entre les Etats-Unis et l’URSS, qui débute à partir de 1947, avec la rupture de la Grande Alliance.

Il s’agit d’une confrontation totale: idéologique, politique, écoonomique, mais aussi culturelle. Cette situation provoque la naissance d’un monde bipolaire opposant les Etats-Unis à la tête du bloc capitaliste libéral à l’URSS qui dirige le bloc communiste. Elle repose sur la méfiance réciproque et passe par l’invective et la diabolisation de l’adversaire.

Mais cette hostilité ne débouche jamais sur un affrontement direct armé entre les deux Supergrands (la guerre est donc « froide », n’éclatant jamais directement). A partir de 1949, chaque camp possède l’arme nucléaire ce qui contibue à paralyser les deux adversaires qui savent qu’ils peuvent se détruire mutuellement. Ainsi, la formule de Raymond Aron résume bien cette situation: « Guerre improbable, paix impossible ». 

Si un consensus existe pour faire débuter la guerre froide en 1947, une controverse existe en revanche pour en fixer le terme:

- Certains historiens estiment que le dénouement de la crise des fusées de Cuba en 1962, marque le terme de la guerre froide.

- La majorité cependant considère que la guerre froide s’achève avec la destruction du mur de Berlin et la fin de l’URSS en 1991. Ainsi, faute d’adversaire, les Etats-Unis remportent une victoire, par défaut.

Attention à ne pas confondre guerre froide et guerre fraîche, laquelle désigne le regain de tension Est/Ouest qui met fin à la Détente, entre 1975 et 1985. L’accession au pouvoir de M. Gorbatchev clôt cette période.

Source: Christian Hocq: « Dictionnaire d’histoire et de géographie », Ellipses.

Lien très utile:

Consulter la formidable chronologie interactive mise au point par M. Augris.

 

Publié dans guerre froide / relations internationales, Liens, notions et définitions, TCFE | Pas de Commentaire »

Le jdanovisme

Posté par bricabraque le 12 octobre 2007

Le jdanovisme dans approfondir ivan0uo 

Ivan le Terrible d’Eisenstein censuré par Staline qui se reconnaît dans le portrait du tyran.

Le contrôle des esprits en URSS et la mainmise du parti sur le monde culturel atteint sont paroxysme  entre 1945 et 1953 avec le « jdanovisme » (mot élaboré à partir du nom du secrétaire du PCUS Andreï Jdanov). En effet, Jdanov n’est pas seulement spécialisé dans l’élaboration de la propagnade du parti, il s’occupe aussi des questions culturelles et artistiques du bloc. La culture doit se mobiliser entièrement derrière le parti qu’elle doit servir.

A partir de 1946, il définit une nouvelle conception de la création artistique, valable pour tous les pays. Il formule des directives concernant la création artistique et la pensée scientifique réunies sous l’appellation de « réalisme socialiste ». Dans le même temps, la censure qu’il organise frappe tous ceux qui ne se plient pas aux nouvelles exigences. Il dénonce les comportements déviationnistes, multiplie les vexations contre les artistes accusés de « déviation bourgeoise »:

- Début 1948, Jdanov accuse les compositeurs Prokofiev, Chostakovitch et Khatchatourian de « formalisme ». Il  leur reproche de ne pas composer d’airs susceptibles d’être repris par les ouvriers.  Le Comité central promulgue un décret sur la « décadence » de la musique.

- Dans le domaine scientifique, des comités d’experts planchent sur le « communisme scientifique » et la « science prolétarienne ». Les théories génétiques « bourgeoises et obscurantistes » de l’Ouest sont remises en cause par ces experts.  Suivront les condamnations de la physique quantique, des statistiques, de la psychanalyse, etc. Staline impose les « théories » du biologiste Lyssenko qui développe des plans de transformation volontariste de la nature et de l’individu (grâce à des expériences truquées). Idéal pour Staline qui pense pouvoir ainsi créer « l’homme nouveau » qu’il appelle de ses voeux.

- Le grand cinéaste Eisenstein, qui a contibué dans son oeuvre à glorifier le régime soviétique, doit faire amande honorable en 1947. Dans son film Ivan le terrible, il retrace la vie d’un tsar despotique, or Staline y voit une critique de sa propre tyrannie et fait donc interdire le film (qui ne sortira qu’en 1958). 

   

Publié dans approfondir, guerre froide / relations internationales, notions et définitions | Pas de Commentaire »

CIA

Posté par bricabraque le 10 octobre 2007

CIA dans approfondir CIA_seal_reg-full 

La Central Intelligence Agency, le service de renseignement des Etats-Unis fut créée  en 1947 afin de conseiller le président des EU dans tous les domaines concernant la sécurité nationale et  pour coordonner les activités de renseignements des services ministériels. L’Agence dépend directement du Conseil national de sécurité, qui comprend le président, son vice-président, le secrétaire d’Etat et le secrétaire à la Défense. Il s’agit donc d’un organe de l’exécutif.

Les activités de la CIA sont tournées, théoriquement, exclusivement vers l’étranger (le FBI s’occupant de la sécurité intérieure).  La CIA connaît un développement très important entre 1953 et 1961, sous la direction d’Allen W. Dulles.

Les activités de l’agence prennent des formes très diverses: espionnage, contre-espionnage, recherche de renseignements militaires bien-sûr; mais aussi recherche de renseignements politiques et économiques;  soutien de la politique étrangère des EU pour contrer le communsime durant la guerre froide, ce qui pousse l ‘agence à intervenir dans la politique intérieure d’Etats indépendants. 

La nature secrète des interventions menées par la CIA nourrit bien sur tous les phantasmes. Revenons sur quelques uns des principaux théâtres d’opérations de la CIA:

- l’Europe de l’Ouest aux débuts de la guerre froide, en premier lieu la France et l’Italie que les EU estiment menacées de subversion communiste. La CIA finance ainsi les syndicats qui lui paraissent défendre le monde libre (Force  Ouvrière, CFTC). Elle met en place une propagande, qui se révélera efficace, afin d’empêcher la victoire des communistes aux élections législatives italiennes du printemps 1948 (diffusion d’affiches, brochures… mais aussi envoi d’armes, argent).

- Intervention de l’agence dans la destitution du premier ministre iranien Mohammed Mossadegh, en 1953, qui a eu le tort de nationaliser l’industrie pétrolière du pays.

- Le coup d’Etat du général Pinochet, qui renverse le président socialiste Salvador Allende, démocratiquement élu, le 11 septembre 1973 est orchestré par la CIA.

- En Pologne, dans les années 1980, la CIA soutient le syndicat clandestin Solidarnosc, ce qui lui permet de redorer son blason.

Liens pour approfondir:

Deux articles passionnants tirés du magazine L’Histoire:

- Les « coups tordus » de la CIA par André Kaspi, Professeur émérite à l’université Paris-I-Panthéon-Sorbonne.

- « Vrais et faux complots de la CIA » de Franck Daninos, Chargé de recherche au Centre français de recherche sur le renseignement.

- une animation sur les différentes interventions de la CIA sur le site d’ARTE, à voir absolument.

Publié dans approfondir, guerre froide / relations internationales, notions et définitions | Pas de Commentaire »

1...34567
 

dartagnan |
D A T A F O R U M |
Génération Citoyenne |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | machinesabois
| 1954-1962 : "Hed Thnin !"
| Elayam.3 ا...