• var _gaq = _gaq || []; _gaq.push(['_setAccount', 'UA-30535001-1']); _gaq.push(['_trackPageview']); (function() { var ga = document.createElement('script'); ga.type = 'text/javascript'; ga.async = true; ga.src = ('https:' == document.location.protocol ? 'https://ssl' : 'http://www') + '.google-analytics.com/ga.js'; var s = document.getElementsByTagName('script')[0]; s.parentNode.insertBefore(ga, s); })();

Des shémas pour illustrer vos compositions.

Posté par bricabraque le 25 mai 2010

http://thumbs.dreamstime.com/thumb_295/1217696794N6Rf0b.jpg

Un schéma est utile pour appuyer l’argumentation développée dans une composition de géographie, surtout lorsqu’il faut localiser, décrire, analyser un phénomène géographique.

1. Dans un premier temps, il faut parvenir à simplifier les contours de la carte. C’est en s’entraînant régulièrement que l’on parvient à réaliser rapidement à réaliser un schéma à main levée. Ensuite, l’idéal est de les mémoriser.

2. Un schéma comporte un nombre très limité d’informations, à choisir avec soin donc. On peut par exemple l’utiliser pour montrer:

- la localisation d’un phénomène géographique: les fortes densités de population, les contrastes de développement d’un espace, les ressources naturelles d’un Etat…

- L’organisation et les dynamiques d’un territoire.

3. Comme le croquis, le schéma possède un titre, une légende, une nomenclature, des figurés conformes au langage cartographique.

Les schémas du diaporama et les informations ci-dessus sont empruntés au fichier que les éditions Magnard consacrent aux « croquis et schémas du Bac« .

 

Les schémas sont consultables sur Bricabraque document.

* Des propositions intéressantes sur le site de M. Saillard.

Publié dans bac 2011, géographie | Pas de Commentaire »

Polémique autour du film « hors-la -loi ».

Posté par bricabraque le 22 mai 2010

 Le nouveau film de Rachid Bouchareb, « Hors la loi », présenté hier sur la Croisette fait polémique. Des manifestations de nostalgiques de l’Algérie française, dont des membres du Front national, ou encore Lionnel Luca, député UMP des Alpes-Maritimes, accusent le réalisateur de « falsifier » l’histoire et de « raviver des blessures » de manière « irresponsable. qui n’avait pas vu le film, avait accusé M. Bouchareb de « falsifier » l’histoire et de « raviver les blessures » de manière « irresponsable ». Ces critiques fusaient alors même que ces manifestants n’avaient pas vu voir le film qui reste une fiction (sur un fond historique). Le film raconte le parcours de trois frères dont la famille a survécu aux massacres de Sétif, répression sanglante par les Français d’émeutes nationalistes en 1945.

http://www.france24.com/fr/files_fr/imagecache/aef_ct_article_image/article/image/20100501-hors-la-loi-m.jpg

 

- Le blog de l’Histoire revient sur la polémique.

- Une mise au point de Jean-Michel Planche, historien qui a consacré un ouvrage au massacre de Sétif (sur le blog de M. Hoibian).

- Des liens intéressants sur le blog de Michel Deverge.

- Mohammed Harbi: « La guerre d’Algérie a commencé à Sétif » sur le site du Monde diplomatique

.- Les querelles mémorielles franco-algériennes.

 

Benjamin Stora, historien spécialiste de l’Algérie, revient sur le massacre de Sétif dans un entretien accordé au Monde.

Polémique autour du film  
 dans Algérie

 

 

Dans quel contexte historique a lieu le massacre de Sétif ?

Dès 1940, l’Algérie voit la France vaincue. Quelques mois avant les événements, l’Algérie est en proie à une famine. Le 23 avril 1945, Messali Hadj, grand leader algérien, est arrêté et déporté à Brazzaville, au Congo. Cette arrestation suscite une grande émotion dans les rangs des nationalistes algériens. Le 1er mai ou le 8 mai sont l’occasion pour un certain nombre d’Algériens nationalistes de demander la libération de Messali. Les plus radicaux demandent l’indépendance par la lutte armée.

 

Quel a été le bilan des victimes de ces événements ?

Du côté européen, il n’existe aucun doute : il y a eu cent trois morts. En ce qui concerne le nombre de morts algériens, les historiens européens s’accordent à compter entre huit mille et quinze mille morts à partir des archives militaires. Quels que soient les chiffres, la proportion est énorme. Les Algériens ont avancé dès l’été 1945 le chiffre de quarante-cinq mille morts pour des besoins politiques. Ce chiffre existe encore en Algérie.

 

Quelles ont été les conséquences en Algérie des massacres de Sétif ?

Les événements du mois de mai 1945 ont poussé à une radicalisation du mouvement. Les autonomistes sont devenus indépendantistes. La lutte armée devient un principe politique central. Cela ouvre ce que l’on appellera neuf ans plus tard la guerre d’Algérie. La question de la violence va se développer dans les deux communautés. Sétif marque le coup d’envoi d’une nouvelle période, qui est celle de la décolonisation. En 1946, c’est la guerre d’Indochine. En 1947, la révolte de Madagascar. En 1952, le soulèvement de la Tunisie et en 1953, celui du Maroc. La défaite de Diên Biên Phu sonne le glas de l’empire colonial en mai 1954. Le 8 mai est devenu fête nationale en Algérie. Chaque année, il y a des marches et des colloques d’organisés. Depuis quarante ans, cette date figure dans tous les manuels scolaires. C’est un moment fondateur de la guerre d’indépendance algérienne. Sétif reste ancrée dans la mémoire collective comme une grande blessure.

 

Pensez-vous qu’un jour, l’histoire franco-algérienne pourra dépasser ces débats ?

Que ce soit dans un documentaire ou dans un film, ce qui compte c’est la figuration d’un événement. Or, c’est la première fois que l’on présente Sétif dans un film de fiction. En Algérie, c’est un fait admis. En France, il semble que certains n’aient toujours pas accepté la décolonisation. Dès qu’il est question de la guerre d’Algérie, il y a des batailles de mémoires. Il faut rappeler qu’il y a eu des victimes européennes et aussi mesurer l’ampleur de la tragédie algérienne.

 

Propos recueillis par Caroline Venaille

Publié dans actualité, Algérie, colonisation, décolonisations, France politique | Pas de Commentaire »

5 mars 1940: les massacres de Katyn.

Posté par bricabraque le 18 mai 2010

http://www.austinpolishsociety.org/austinpff2008/img/katyn.jpg

 

Le 5 mars 1940. Un ordre secret de Staline confie au NKVD (la police politique le cas de 25 7000 prisonniers de guerre polonais selon une procédure spéciale avec application à ceux-ci de la peine capitale par fusillade. Cette année le cinéaste polonais A. Wajda (dont le père fut un des officiers massacrés) a consacré un film au massacre de Katyn.

Dans une entretien avec Arnaud Léonard, professeur au lycée français de Varsovie, E. Augris revient longuement sur ces massacres, le traitement cinématographique du drame par Wajda, mais aussi le travail mémoriel et historiographique autour de ce drame longtemps entravé par les autorités soviétiques.

 

Cette passionnante lise au point est à lire sur Samarra.

 

Publié dans Mémoires de la Seconde guerre mondiale., Union européenne/Europe de l'est | Pas de Commentaire »

Les « trois grands » de Détroit.

Posté par bricabraque le 14 mai 2010

Les

Sur l’histgeobox, Véronique Servat part d’une chanson des White Stripes, « the big three killed my baby », pour étudier la ville de Détroit, capitale mondiale de l’automobile au début du XXème siècle.

Lisez son article passionnant et écoutez ce morceau sur l’histgeobox

A compléter avec d’autres articles écrits par mes collègues et moi-même sur ce sujet :

Publié dans L'HISTGEOBOX / musique et politique | Pas de Commentaire »

Entretien avec Eddy Vaccaro, co-auteur de la BD « Championzé ».

Posté par bricabraque le 13 mai 2010

http://blog.france3.fr/nng_images.php?img=/chroniquesculture/files/c/h/r/chroniquesculture/images/photo-eddy.jpg

Eddy Vaccaro.

 

Après l’entretien que nous a accordé Aurélien Ducoudray, nous avons posé les mêmes questions à Eddy Vaccaro (qui a eu la gentillesse de nous répondre et je l’en remercie), le dessinateur de la très belle bande dessinée intitulée « Championzé: un destin de Battling Siki » sortie début 2010 chez Futuropolis. Il y revient sur son rôle dans la genèse de l’oeuvre, sa collaboration avec Adrien Ducoudray et ses projets (dont vous pouvez prendre connaissance sur son blog qui vaut le détour.

 

L’entretien est à lire sur Samarra.

 

Publié dans France société et culture, Lire-écouter-voir., Racisme / Ségrégation EU, SAMARRA, sport | Pas de Commentaire »

Relevé sur la toile 5.

Posté par bricabraque le 12 mai 2010

v250000pp05.jpg
 Quand Sammy Davis Jr remontait le moral des troupes au Vietnam… [février 1972]

 

* Sur les Blogs:

- Etienne Augris poursuit son exploration des quartiers de New York: « Bronx entre paupérisation et gentrification, l’impossible juste milieu?« 

Une série très utile pour les terminales qui permet d’éviter les grosses confusions:

- « Ne pas confondre: Leningrad et Stalingrad.« 

- « Ne pas confondre: coup de Prague et printemps de Prague« .

- Véronique Servat revient dans un article très clair sur le génocide rwandais (sa genèse, le génocide et ses conséquences): « les mois d’avril sont meurtriers: le génocide des Tutsis au Rwanda: 6 avril au 17 juillet 1994.« 

* Arte consacre un dossier très complet aux indépendances africaines.

* Expo: « Paris inondé 1910« .

* Une série de clichés saisissants de la guerre du Vietnam.

* « Hors la loi de Rachid Bouchareb en débat » (sur le site de l’Histoire).

* Assouplissement de la carte scolaire: des tendances alarmantes: « A qui profite la déreglementation ?  Jeudi 6 mai 2010, le SNPDEN communiquait les résultats d’une enquête menée auprès d’un quart des établissements scolaires. La réponse est sans appel : « l’assouplissement » puis la disparition de la carte scolaire ont non seulement aggravé la situation des établissements des ZEP mais aussi déstabilisé les établissements des villes moyennes. Le Snpden constate le mécontentement des familles.« 

* Sur Clioweb: un point de vue intéressant sur les projets de futurs programmes d’ »HG en 1ère: consultation (sic) des profs ».

Extrait: « La géographie a conservé le vieux couple France – Europe en première. Du coup, les élèves de S n’étudieront parfois jamais réellement la géographie de la mondialisation, n’entendront parler ni des Etats-Unis, ni de la Chine, ni du continent africain ni de l’Amérique latine…«   

Publié dans Afrique, colonisation, coups de coeur, décolonisations, Géo: Etats-Unis/Amérique du nord, Union européenne/Europe de l'est, web | Pas de Commentaire »

6e forum citoyen d’Afriscope

Posté par bricabraque le 11 mai 2010

flyerforumindependances2.jpg

 

Participation ce soir au 6 ème forum citoyen afriscope (en tant que prof d’histoire-géo et non d’ »historien »).

« Que faire du cinquantenaire des indépendances africaines ? » Évènement symbolique et problématique célébré en Afrique et en France, ce cinquantenaire est l’occasion de débattre des relations franco-africaines de 1960 à aujourd’hui, notamment dans les domaines politique et culturel.

Mardi 11 mai de 19h30 à 22h

Salle Mix Box, 144/146 rue des Poissonniers, Paris 75018

Publié dans actualité, Afrique | Pas de Commentaire »

Entretien avec Adrien Ducoudray, co-auteur de la BD « Championzé ».

Posté par bricabraque le 9 mai 2010

Entretien avec Adrien Ducoudray, co-auteur de la BD

Aurélien Ducoudray (photo empruntée à son profil blogger).

 

Nous vous avons parlé, il y a peu, du destin hors du commun de Battling Siki auxquels Aurélien Ducoudray et Eddy Vaccaro s’intéressent dans une très belle bande dessinée intitulée « Championzé: un destin de Battling Siki » sortie début 2010 chez Futuropolis. Aurélien Ducoudray a eu la gentillesse de répondre à nos questions. Il y revient sur le genèse de la BD, la personnalité complexe de Siki ou encore ses projets (les deux compères se lancent dans une trilogie consacrée à des boxeurs atypiques. On attend la suite avec impatience). Un grand merci à Aurélien Ducoudray pour ses réponses à nos questions.

 

Ses réponses éclairantes sont à lire sur Samarra.

Publié dans Lire-écouter-voir., Racisme / Ségrégation EU, SAMARRA, sport | Pas de Commentaire »

Le 13 mai 1958.

Posté par bricabraque le 6 mai 2010

http://www.histoire-en-questions.fr/guerre%20algerie/manif%2013%20mai%201958/preparation.jpg

 

Au travers d’un article d’une grande clarté et tout à fait passionnant, Etienne Augris, en compagnie de l’historien Jerôme Pozzi , revient sur les circonstances troubles du retour au pouvoir du général de Gaulle à la faveur des évènements du 13 mai 1958. 


Alors coup d’état ou prise de pouvoir orchestré par de Gaulle et ses partisans?

 

 

L’article est à lire sur Samarra.

Publié dans Algérie, décolonisations, France politique, SAMARRA | Pas de Commentaire »

Une pochette de disque pour retracer les années Blair…

Posté par bricabraque le 5 mai 2010

 

Une pochette de disque pour retracer les années Blair... dans L'HISTGEOBOX / musique et politique blur%20midlife

En analysant la pochette du Best of de Blur sorti en 2009, Véronique Servat nous propose de revisiter les années Blair-Blur. Elle a choisi également pour nous quelques uns des tubes de ce groupe emblématique de la britpop.

 

A lire sur Samarra.

Publié dans L'HISTGEOBOX / musique et politique, SAMARRA, Union européenne/Europe de l'est | Pas de Commentaire »

1...56789...74
 

dartagnan |
D A T A F O R U M |
Génération Citoyenne |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | machinesabois
| 1954-1962 : "Hed Thnin !"
| Elayam.3 ا...